• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le guide ultime de la drague à la plage

drague plage en famille

Cet été, fini les road trip aux States ou les rando sur l'Himalaya, vous voulez de la plage, de la vraie. Et pour un congé estival culte, rien de tel qu'un amour de vacances. Et qui dit "amour de vacances", dit drague sur la plage. Alors suivez le guide !

Je bronze sur le sable en famille

Crise oblige ou famille de type Le clan des Siciliens, cette année, plutôt que de partir faire des bêtises avec vos potes, vous avez décidé de vous ressourcer en famille, entre les bras tendres de votre tante Mimi et le taboulé parfait de Papa. Sage décision et bonne idée. Hélas, la nuit venue, lorsque ces couples aux noces d'argent dorment tranquillement sur leurs deux oreilles, vous voilà presque nostalgique de vos dernières vacances foirées au camping de Cuge-Les-Bains où, au moins, vous aviez quelque chose à vous mettre sous la dent autre qu'une salade composée. Alors, que faire, et comment faire ?

L'ultime conseil Glamour : Rendez service. Qui veut accompagnez la petite aux toilettes du restaurant ? Qui veut aller chercher des sorbets ? Qui veut aller acheter le pain ? Qui veut… Vous ! Tout ce qui peut vous détacher géographiquement de quelques mètres de vos ancêtres et géniteurs est bonne chose à faire. Une fois éloignée, en sécurité, n'hésitez pas : zyeutez. Zyeutez comme si votre vie en dépendait (ou presque). Il y aura forcément un surfeur égaré ou un barman de saison qui se dira : "Tiens, la petite là, elle a l'air de trouver le temps long en famille…" Et surtout, n'oubliez pas de vous rendre à ces parfois-trop-kitsch bals de village. C'est l'occasion de sortir votre petite sœur de 14 ans en pleine crise d'ado mais aussi, et surtout, de montrer aux beaux locaux que vous êtes aussi pas mal en robe légère, les cheveux sans sel.



La phrase culte : "Bonjour, je voudrais deux cornets s'il-vous-plait, un mangue-framboise et l'autre vanille-citron. Et je voulais savoir aussi : y'a quoi à faire le soir, dans le coin ?" Vous êtes sur la bonne voie.

Je bronze sur le sable entre potes

L'été pour vous rime avec barbecues arrosés de rosé, beach volley, veillées cultes et bande de potes déchaînée sur la plage. On rigole, on ressasse des private jokes à foison et on impose le respect avec nos quinze serviettes sur le sable réunies. Or, si c'est bon pour vos zygomatiques, c'est plus tendu pour votre capital séduction, d'autant plus que vos copains un peu sexy, vous avez déjà flirté avec eux en quatrième, ou l'été dernier. Bref, il vous faut du tout nouveau, tout beau. Et ce n'est pas facile quand on est entourée d'une fière bande composée principalement de garçons prêts à charrier les tongs du moindre galant qui vous approche.

L'ultime conseil Glamour : Copinez finement. Plutôt que de ramener un prétendant qui, tel un bleu en bizutage, se fera tester au ping-pong et défier à l'épreuve de la cuisson des côtelettes d'agneau, feintez. Faites-vous amie avec ce joli garçon qui vous intéresse et mettez en valeur ses qualités de "mâle" : racontez à vos amis sa passion pour le bicross, sa panoplie de jeux X-box et vantez son niveau de handball. Le but, c'est qu'il devienne pote avec vos potes, qu'il veille avec vous tous au coin du feu, qu'il fasse partie des équipes de free fight aquatique (avec vous sur ses épaules) et qu'entre deux pastis et trois mains de tarot, vous trouviez l'occasion de vous éclipsez finement, en douce.

La phrase culte : "Hey Pablo, tu sais faire la planche dans l'eau ? Si tu veux, je te montre…" Bingo.

Je bronze sur le sable avec mon mec

Reine des furets et des coups en douce, pour vous "vacances en amoureux" ne rime pas avec "à deux", mais avec "graveleux" ! Vous voilà donc décidée - et c'est un vrai challenge, de craquer pour un autre alors que les astres semblaient de votre côté et que vous êtes déjà deux sur la serviette, à l'hôtel, dans le lit. Coquine ! Loin d'être donc satisfaite par votre moitié, vous reluquez à côté et, tel Machiavel, vous encouragez chéri à pratiquer du sport et autres activités de l'été avec ses homologues masculins afin de faire de nouvelles rencontres. C'est méchant... mais si malin.

L'ultime conseil Glamour : Faites le mur ! Et allez de l'avant, tout en ménageant vos arrières. Ainsi, être canon et charmante avec son mec au bras est aussi cool que naturel. Et bien que ce soit ultra mesquin (mais on n'est plus là pour juger, à ce stade...), c'est donc ainsi que, grâce à votre couple, vous pourrez créer le contact avec le monde extérieur... ou le mâl(e) extérieur. Au cœur de la nuit, entre deux ronflements et quelques soupirs, on fait donc comme quand on était ado et qu'on feintait papa-maman : on s'échappe, faisant au passage une silhouette de coussin à votre place sous les draps, ouvrant la porte tout doucement sans grincer et c'est parti pour le shot d'adrénaline de votre vie, avec l'un de ses anciens coéquipiers de kitesurf que vous avez réussi à coincer dans les vagues. C'est du propre.

La phrase culte : "J'ai pas réussi à dormir cette nuit, je suis allée faire un tour sur la plage. Je voulais pas te déranger, tu dormais si paisiblement..." Méfiez-vous, car comme vous le rappelle souvent Maman : "Qui sème le vent récolte la tempête." Sur ce, bonnes vacances !

Je bronze sur le sable entre copines

Cette année, le ton est donné : on part entre cops pour faire les belles de jour sur le sable chaud, "bouillantes comme des baraques à frites" (excusez l'expression, mais c'est le crédo de vos vacances selon votre copine Diane). Emilie, qui est maquée, sent bien qu'elle restera sur le banc de touche entre vos virées soirée disco à La Paillote (dancing pseudo branchouille qui réunit tous le gotha de la plage) et vos œillades prononcées tandis que vous vous oignez d'huile solaire, tranquillement lovées sur vos paréos. En vrai, il n'y a pas grand-chose à faire pour brancher, sachant qu'il y a des hordes de garçons chauds bouillants eux aussi, près à braver l'épreuve du maillot pour venir vous proposer une partie de raquettes au bord de l'eau. Le seul hic, c'est la rivalité entre copines qui pointe : si une fois rentrées, il n'y aura pas de rancœur, pour l'instant c'est sans scrupules, et que la meilleure gagne les faveurs du plus beau de la colo. Mini bikini à l'appui.

L'ultime conseil Glamour : Jouez à la fille mystérieuse et désintéressée tandis que Diane s'évertue à se faire remarquer par les maîtres nageurs débutants du coin. Elle sera le parfait appât pour attirer les gros poissons, tandis que dans votre coin, vous préparez une technique de requin pour, finalement, aboutir à un bain de minuit tranquillos sur la baie. Du genre faire tomber le haut du maillot, à montrer votre sourire ravageur ou encore faire halluciner tout le monde avec votre service implacable au beach volley. Et si, dans la bande, c'est plutôt vous la Diane en question, vous avez au moins une longueur d'avance, avec votre bagout : qui dit mieux pour foncer sur Christian, le joli proprio du bateau ?

La phrase culte : "Émilie, t'as eu des nouvelles de ton mec, au fait ?" Puis vient le sourire carnassier…

Je bronze sur le sable toute seule

Vous n'avez peur de rien et face aux divers plans qui se sont montés pour cet été (GR20 en Corse, trip spirituel en Inde, découverte des différents piments au Mexique), vous avez préféré être seule que mal en congé et avez filé sur une plage au sable fin au large de la Sicile, des Canaries ou d'un coin bien planqué. Regardant derrière vos verres de lunettes de soleil fumés la multitude de vacanciers, ceux entre potes, d'autres entre copines et enfin les irréductibles en famille, l'air songeur, soudain vous doutez… Mais de quoi avez-vous l'air, là, sur votre serviette de plage, en solo, avec l'intégral de Dune dans votre sac ? D'une fille déprimée / récemment plaquée / super chaude / paumée / ultra indépendante. L'idée, c'est d'envoyer des ondes pour qu'on capte que vous êtes le dernier cas, du genre indépendante et autonome, et non pas une dépressive récemment célib' qui vient en dilettante s'adonner aux joies des amours de vacances, loin de tout témoin connu.

L'ultime conseil Glamour : N'écoutez que votre instinct et faites la difficile. Vous êtes seule, donc des dizaines de personnes vont venir taper la discussion, que ce soit pour du feu, de la compagnie, vous demander l'heure (le sable n'évite pas les bons vieux classiques) ou encore pour vous proposer un verre, à l'ombre. L'avantage d'être seule, c’est qu'on a l'embarras du choix, alors prenez votre temps, aiguisez votre sens de l'observation et choisissez, si possible, pour compagnon, un beau gosse qui connaît le coin comme sa poche, fait le Fangio en scooter et a du matériel de plongée. Au moins un masque et un tuba !

La phrase culte : "Je suis venue seule pour me ressourcer..." C'est cela, oui.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.