• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Bien faire l'amour : les 10 attributs d’un bon coup

Bien faire l

Qu’est-ce qu’un bon coup ? Si l’on est potentiellement tous le bon – ou le mauvais – coup de quelqu’un, certaines qualités se retrouvent chez tous les bons amants. Et on a osé vous les révéler !

NB. Devant la difficulté d’écrire "une bonne coup", la majorité de cet article est écrit au masculin. Pourtant, les conseils valent pour toutes et tous !

1. Le bon coup est attentif

Variante : on capte les envies de l’autre
C’est la base de qui veut être bon amant : écouter l’autre, à tous niveaux. Son corps, ses gémissement, ses réactions… Si la respiration en dit long, la tension des muscles, les regards et les soupirs aussi. Alors on sort ses antennes (sans mauvais jeux de mots pour les garçons) et on essaie de capter les ondes de l’autre. Indice : des mains qui se crispent en vous repoussant légèrement, ce n’est jamais bon signe. Franchement.

2. Le bon coup est gourmand

Variante : on aime ça sans contrefaçon
Comme on le dit vulgairement entre potes, on est meilleur "quand on a faim". Ainsi, l’Homme, créé pour pouvoir faire l’amour et se reproduire en toute saison, peut ainsi profiter des mystères du Kâma-Sûtra à satiété. Mais une chose est sûre : est bon au lit celui ou celle qui, à la base, aime ça. Comme les meilleurs pâtissiers, en somme.

3. Le bon coup est aventurier (et joueur)

Variante : on n’a peur de rien
La position à la papa, le bon coup, ça le gonfle vite. Non pas que le missionnaire soit avare de sensations, non, mais le bon coup est curieux, joueur, aime tester et flirter avec ses limites et celles de son/sa partenaire. Évidemment, il ne s’agit pas de pincer un téton "pour voir", mais le pro de la cavalcade essaie néanmoins d’en percer les mystères, ébahis par les réactions. Il sait donc que les tétons varient comme la météo, que les fesses rebondissent selon les positions, etc., etc. Ainsi, toutes les pièces de la maison seront maximisées pour une variété toute récréative : moquette, parquet, lavabo, brouette espagnole… Idem en terme de caresses : un bon coup fait toujours preuve de créativité, prêt à parier qu’on vous l’avait jamais fait, les chatouillements avec la langue le long de la colonne vertébrale. Bref, il explore, et c’est tant mieux (même si ça a cassé un lavabo, une fois).

4. Le bon coup est technique

Variante : on maîtrise les mécanismes du corps
On ne va pas se leurrer, il y a de croustillants secrets pour faire chauffer cette mystérieuse machine qu’est le corps humain. Déjà, une bonne base en anatomie est conseillée : clitoris, point G, prostate, frein, gland, capuchon… Un tas de termes triviaux sur lesquels il convient de mettre tout l’amour et la délicatesse du monde. Que ce soit dans les rotations, ondulations, expertise es doigts de fées et autres roulages de pelles, certains ont bien compris que lécher les joues, ça laisse tout le monde de marbre tandis que d’autres arrivent à nous réveiller un point culminant planqué derrière le lobe de l’oreille. Avant de se lancer, mieux vaut néanmoins ne pas trop s’attacher à sa technique comme une moule à son rocher : deux corps ne réagiront jamais pareil. On peut donc tester ses techniques, mais sans perdre de vue le premier attribut du bon coup : l’attention. Enfin, sachez que le meilleur allié de la technique, c’est le rythme. Qu’il convient de tenir, merci.

5. Le bon coup est confiant

Variante : on oublie ses complexes
Dans le noir, à la lumière du jour, sous les néons de la cuisine… Si l’on commence à se décrypter sous tous les angles et attendre le terrain idéal pour des ébats mythiques, on n’a pas fini de flipper ! Cellulite, grimaces, sons gutturaux incontrôlables et autres gênes dues aux lois de l’apesanteur et du désir, une amante déterminée à être légendaire s’en contrefiche. Idem pour l’épilation – peut mieux faire – ou encore la lingerie – Ah, si j’avais su je n’aurais pas mis ma culotte Petit Prince : on ne choisit pas (toujours) le moment d’une rencontre, en revanche on peut décider de se détendre et faire confiance à son potentiel bombesque. Et mine de rien, les mollets un peu piquants, les (vrais) mecs s’en remettent largement.

6. Le bon coup communique

Variante : on assume ses désirs
Du dirty talk à la verbalisation de ses émotions, il est parfois – souvent- important de parler. L’idée n’est pas de devenir une Pol Pot de la couette, véritable maîtresse domina qui aboie ses ordres (quoique, certains adorent…) mais bien de dire ce que l’on ressent, pour mieux aiguiller l’autre et mieux faire soi-même. On peut éviter le questionnaire scolaire, mais un "T’aimes ça ?" ne fait jamais de mal quand on s’aventure en terrain inconnu. Sans parler des mots osés, qui peuvent faire un effet bœuf s’ils sont bien susurrés au bon moment. Bref, si tu veux une fessée, tu le dis. Tranquille.

7. Le bon coup est énergique

Variante : on n’est pas feignant
L’ennemie des hommes : l’étoile de mer à l’horizontale. Et celui des femmes : l'indolent égoïste, incapable de se tenir, qui nous écrase et ne pense qu'à lui. Quand on fait l’amour, autant être à 1000% (et ce, même si pour 5 minutes seulement) : ça donne l’agréable impression qu’il se passe quelque chose de fort, qui vaut le coup, justement, de se dépasser un peu. Sans blague, pas question de faire de l’économie d’énergie ! Surtout qu’en moyenne, on dépense quelques 200 calories par demi-heure… Alors on se motive et on passe la barre des 400 calories brûlées. Chiche ?!
 

8. Un bon coup est dans le moment présent

Variante : on est là pour le plaisir
Regarder les fissures du plafond, les rideaux, la poussière sous le lit, franchement, pas très fair play, mais surtout, c’est l’impasse assurée sur la route de l’orgasme. Pour jouir et faire jouir, il faut savoir être à l’écoute de son corps, et pour cela profondément s’inscrire dans le présent du moment, l’instant T de la caresse, de la sensation, de l’échange. D’ailleurs, les seules questions qu’on devrait avoir le droit de se poser sont : Où sont les capotes ? Comment faire pour l’embrasser en même temps ? Il a combien de mains, là ? Bref, des considérations en lien avec le moment, et pas : Je mets quoi demain pour mon rendez-vous clients ?

9. Un bon coup est sensuel

Variante : on assume les préliminaires
Méfiez-vous des mauvais clichés des films étiquetés "carré rose" sur M6, et souvenez-vous de la fois où vous avez vu sur France 2 une rediffusion de L’Amant, inspiré de l’œuvre de Marguerite Duras. La sensualité et l’érotisme ne sont pas des notions floues pour qui sait y faire. Pour cela, il faut impérativement oublier les idées reçues et surtout changer de focus. Laissons donc de côté ce qu’il y a dans le caleçon ou dans la culotte pour mieux se concentrer sur le reste, pas moins érogène et tout aussi sexy, quand on y pense : les seins, la gorge, le dos, les fesses, les épaules, les pieds… Le corps est une géographie à explorer avec sensualité, donc, sans crainte des chemins de traverse ni du temps que nécessite ces détours. Compris ?

10. Un bon coup est généreux

Variante : on (se) donne
Dans l’amour, il faut s’avoir s’affranchir de cette idée commerciale que tout est de l’ordre du donnant-donnant, je descends donc tu descends. Sous la couette (ou sur la table), il faut habilement instaurer un rapport de confiance. Quand on donne sans penser à recevoir en retour, l'autre le ressent et se voit bien mieux disposer à offrir lui aussi des délices. Enfin, un espace libre d'attentes personnelles se créé et on peut compter sur l'autre pour penser à nous, et vice-versa. Oui, s’il pense à moi, je peux sortir de mon objectif plaisir et penser à lui. C’est ça qui est cool : un échange de bons obsédés, en somme.

-

Vidéo à voir aussi : Ca coûte combien d'être une femme ? 

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.