• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Portrait-robot de ces ex que l’on recroise encore

Portrait-robot de ces ex que l’on recroise encore

On ne les voit pas tous les jours mais à chaque grosse soirée, chaque rentrée scolaire ou encore chaque nouvel an c’est invariable, ou presque : on a des nouvelles de l’ex. Oui, mais lequel?

La fulgurance

Vous vous êtes croisés une fois, pour le coup d’un soir le pus torride du monde, avec balade sur les quais de Seine enlacés avant, pendant ou après. Pourtant, le lendemain c’est sans appel : silence radio. Vous n’avez plus que votre culotte froissée pour pleurer sur le souvenir inoubliable de cette nuit sans lendemain dont vous ne vous remettez toujours pas.
Le bilan en 2015 : Vous avez tout fait pour le recroiser, en vain. C’était une fulgurance. Et aux dernières nouvelles, il fait ce plan à toutes les filles.

Le vrai connard

Il en faut bien un : pendant que vous travailliez pour deux pour qu’il puisse reprendre ses études de design, il se tapait sa nouvelle camarade de classe dans votre lit commun. Ou pendant que vous faisiez du baby-sitting avec son enfant, il envoyait des textos à votre meilleure copine pour la chauffer.
Bref, c’est un connard avec “un grand C“ comme le chantait Lio, et il ne mérite que votre vengeance bien gelée. Fallait pas commencer.
Le bilan en 2015 : Vous ne vous faites pas prier pour raconter à toute la ville la vérité sur cet homme au sourire de vainqueur enjôleur.

Le grand amour

Quelques années ont fait de cette histoire votre plus belle relation. Vous avez dans les vieux tiroirs et au fond du cœur des souvenirs de plages, des goûts de crèmes glacées, des photos de grains de beauté et une complicité trop rare pour ne pas être célébrée. Il a bien fallu, hélas, que cet amour trop beau se termine, avec la lassitude du temps qui passe, ou votre trop jeune âge qui est venu (avec sa foutu temporalité capricieuse) tout foutre en l’air.
Le bilan en 2015 : Quand, dans les soirées, vous le croisez, votre petit cœur bat fort encore. Quand on a aimé comme ça une fois, on aime pour toujours…

Le presque parfait

Le mec était parfait sous toutes les coutures, ou presque, mais il y a eu un hic : vous n’étiez pas assez attirée par lui. Gentil, bien dans ses pompes, bien dans son job et avec une myriade d’amis qu’il était tout prêt à vous présenter… Hélas, on ne commande pas la peau. Quand l’alchimie est nulle, un petit tour et puis s‘en vont.
Le bilan en 2015 : Vous vous demandez encore, lors de longues périodes arides de célibat, si virer le pas si sexy Paul était une si bonne idée.

L’handicapé du cœur

Vous vous êtes damnée pour lui, mais après maints mois de relation on & off à laquelle vous vous étiez tous les deux habitués (et vos potes aussi, blasés de ne jamais savoir si vous êtes ensemble ou pas), sa névrose profonde et sa peur de l’engagement auront mis un terme ultime à votre badinage amoureux. Tristesse.
Le bilan en 2015 : Il est toujours dans son 20m2 dans le quartier de sa mère, et vous avez moved on, comme disent les Américaines qui narguent leurs ex en bonne et due forme.

La honte

Il était con, moche, foncièrement intolérant, pas drôle ou pire : radin. Pourtant, au début, vous n’aviez vu que du feu et c’est à force d’œillades forcées de vos amis, hallucinés, ou encore d’un énième café que vous avez dû payer à sa place que vous avez compris. Vous avez pris la poudre d’escampette. Mais légèrement trop tard pour qu’on ne vous ressorte pas, de temps en temps, ce vieux dossier amoureux qui date de la belle époque lose de votre vie sentimentale.
Le bilan en 2015 : Il est toujours seul et vous vous demandez si vous n’auriez pas dû lui dire la vérité, après tout. Rat !

Le soufflé

C’était parti sur les chapeaux de roues : “on est faits l’un pour l’autre“, disiez-vous en choeur au bout de deux heures de conversation arrosée à une fête. Quelques jours plus tard, patratas, vous réalisez que le mec est en toc. Ou pire : c’est lui qui s’est dégonflé quand il a vu votre chat, et a filé.
Le bilan en 2015 : Vous le regardez avec étonnement les rares fois où vous le croisez, songeuse de cette période où vous imaginiez bêtement votre prénom accolé à son nom de famille. “Il était une fois, ce mec comptait pour vous…“

Le mari

Oui, un jour vous vous êtes mariée. Des enfants en bas âge, des albums photos, de l’électroménager de compétition et des amis qui ont dû prendre parti l’attestent… Divorce long ou court, deuil à faire forcément et nouvelle vie, ce passé de “femme de“ vous colle à la peau. Mais chaque jour qui passe, un peu moins.
Le bilan en 2015 : Vous avez recyclé votre alliance en ravissante petite chaîne à pendentif. Tout est bien qui finit bien.

Le pervers narcissique

Parce qu’à part sur les couvertures du Point, il fallait bien que vous croisiez IRL ce mec toxique totalement dans l’air du temps. Voilà, vous êtes tombée dans le piège de ce piètre amour qui a eu une emprise terrible sur vous, a sucé toute votre énergie, vampirisé votre vie et éloigné vos amis.
Le bilan en 2015 : Vous vous êtes suffisamment remise en question, à coup de rupture saignante et de psychanalyse, pour bloquer numéro, compte Facebook, et autres mails de ce mec quitté cette fois pour de bon, et sans regret.

L’ami

Un jour, vous avez craqué, sous la pression (ou un mojito de trop) et avez osé l’impensable : vous avez roulé une pelle et plus à votre meilleur pote.
Le bilan en 2015 : Vous feignez l’amnésie. Coucher avec lui, ok, mais la seule pensée de lui tenir la main en public était vraiment trop akward.

L’étranger

Votre amant américain, votre flirt d’été avec un Grec, votre fougueux Algérien… On a toutes des petits accents qui chantonnent encore dans notre cœur quand on y repense. Hum, c’était chouette.
Le bilan en 2015 : Vous restez ouverte sur les cultures et adeptes du tourisme sexuel non tarifé entre adultes consentants. Et vive les vacances !

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.