• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

18 choses que vous ignorez sûrement sur vos seins

18 choses que vous ignorez sûrement sur vos seins

Alors que nos seins sont omniprésents dans nos vies, on ignore encore beaucoup de choses sur eux, la preuve.

1. Les seins détestent le tabac. Les composés chimiques présents dans les cigarettes dénaturent l’élastine, la protéine qui donne aux seins leur fermeté. Sans parler du risque de cancer du sein, qui augmente de 28 % chez les femmes qui fument un paquet de cigarettes par jour…

2. On connaît le bonnet de la plus grosse poitrine naturelle du monde. Elle a été recensée par le Guiness Book, et elle appartient à l’Américaine Annie Hawkins-Turner, 53 ans qui fait donc du fait du 102 ZZZ. Vous pouvez voir une photo d’elle ici.

3. Dormir sur le ventre peut modifier la forme des seins. Enfin, c’est ce que prétend un certain Dr. Polis, cité par le Cosmopolitan américain. S’il préconise de caler un coussin sous la poitrine et de dormir sur le côté, rassurons-nous : aucune étude n’a encore prouvé ses propos.

4. Retirer les poils des tétons n’est pas cancérigène. C’est une vieille croyance. Et aussi, 6% de la population possède un troisième téton, comme Chandler dans Friends.

5. Les seins détestent autant que nous le jogging. En effet, l’action met à l’épreuve l’élasticité de la poitrine et peut ainsi favoriser son affaissement. Une seule solution : porter une très bonne brassière, renforcée.

6. La grossesse rend les tétons plus foncés. Cela serait un processus naturel pour aider le bébé, qui ne voit pas bien les couleurs à la naissance, à reconnaître tout de suite où est le téton qui va le nourrir. Si le bébé grandit et voit mieux, les tétons, eux, ne retrouvent jamais leur couleur d‘origine.

7. Il y a un bon moment pour aller faire checker ses seins par un gynécologue. C’est une semaine après les règles, parce que vos seins sont plus lisses à ce moment-là, et il est alors plus facile de détecter une anomalie.

8. Les femmes sont les seuls mammifères à avoir des seins en permanence. Les autres n’auront de la poitrine que pour nourrir leurs progénitures. 

9. Certaines femmes peuvent jouir par les tétons. Une étude du Dr. Herbert Otto a montré que la région est directement liée, dans le cerveau, à la zone génitale, et qu’ainsi 29% de chanceuses ont déjà expérimenté cet orgasme.

10. En syndrome pré-menstruel, nos seins peuvent grossir jusqu’à prendre un bonnet supplémentaire. Dommage qu’on soit trop mal lunées pour pouvoir l’apprécier… D’ailleurs, notre poitrine change tout le temps de taille au cours d’une vie, de la puberté à la grossesse etc. 

11. La taille des seins est inégale d’un sein à l’autre, c’est parfaitement normal. Et chez 65% des femmes, c’est le sein gauche qui prend le dessus.

12. 85% des femmes portent une taille de soutien-gorge inadaptée. Et c’est un vrai problème, puisqu’un soutien-gorge trop petit peut provoquer des maux de dos, des épaules et du cou. L’idéal est de mesurer son tour de poitrine et de vérifier à l’achat d’un soutien-gorge que la partie arrière de la bande ne remonte pas et que vos seins ne dépassent pas du bonnet.

13. La taille de soutien-gorge la plus vendue en France était le 90B, mais depuis peu, c’est le bonnet C qui l’emporte.

14. La peau de la poitrine est particulièrement fine et peut très facilement s’assécher. Bref, mettez de l’huile !

15. Selon une recherche de l’université Victoria de Wellington, en Nouvelle-Zélande, la poitrine est la première chose qu’un homme regarde chez une femme. Ils sont 47% à admettre regarder d’abord les seins, contre 20% focalisés sur le visage. Reste à savoir si c’est idem pour les Français…

16. Porter un soutien-gorge favorise l’affaissement de la poitrine. C’est l’étude préliminaire menée par le docteur Jean-Denis Rouillon, du CHU de Besançon, qui montre qu’en l’absence de soutien-gorge, le soutien n’est pas affecté. Au contraire même, ne pas ou peu en porter améliorerait considérablement le tonus de la poitrine. Et le docteur de préciser qu’aucune étude n’a prouvé l’effet bénéfique des soutiens-gorge, et qu’il faut surtout éviter les armatures.

17. Si le lait maternel peut changer de goût selon les aliments, il peut aussi… changer de couleur, légèrement, toujours à cause des aliments mangés par la mère, qui possèdent des colorants, naturels, ou synthétiques. Quoiqu’il en soit, cela ne change en rien la qualité du lait maternel

18. Une femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein dans sa vie. N’hésitez pas à vous faire dépister : prévenir, c’est guérir. Plus d’infos ici.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.