• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

11 conseils pour prendre soin de son vagin

vagin heureux 1

"Salutérus, ça vagin ?" Découvrez nos conseils garantis sans langue de bois pour être heureuse et épanouie… dans sa culotte.

1- De la reconnaissance

Trop de femmes subissent au quotidien leurs complexes aux yeux de tous, mais bonne nouvelle ! Le vagin est planqué dans la culotte. Alors laissons-le un peu tranquille avec ce qu’on suppose de ses imperfections, ses différences, sa supposée odeur ou sa taille (sauf si vous êtes actrice X, là, c’est une autre affaire) et soyons reconnaissante de l’avoir à portée de main pour pouvoir prendre son pied autant que donner la vie.

2- Un miroir

Il faut voir son vagin pour le croire (ou presque). Bref, le miroir est un passage obligé pour re-connaître son vagin d’entre tous, commencer à l’aimer et surtout, arrêter de laisser à n’importe quel amoureux de passage son exclusivité visuelle. Je me vois donc je suis, en somme.

3- De l’huile de coco (et de jojoba)

Il fut un temps d’Eden où le vagin vivait d’amour et d’eau fraîche, mais depuis que les canalisations sont calcaires et les culottes bourrées de colorants toxiques made in China, votre vagin souffre. Alors offrez-lui ce que vous ferez pour votre corps, votre visage ou vos cheveux : une cure de douceur. Deux produits peuvent devenir ses meilleurs alliés : l’huile de noix de coco (extra-vierge), produit miracle anti-infectieux, antifongique, antibactérien, antiviral, antiparasitaire, anti-inflammatoire (idéal pour toutes sortes d’irritations), en plus d’être un excellent lubrifiant s’il le faut (pas sur préservatif hélas) et même un ingrédient clef pour les crevettes sautées à la thaïlandaise (si, si). Mais vous pouvez aussi vous tourner aveuglément vers l’huile de jojoba, anti-irritation, naturelle et douce elle aussi, qui fait des miracles chez les plus sensibles et sujettes aux douleurs. Oui, vous pouvez donc enduire plus ou moins généreusement ces huiles après votre toilette, sur vos lèvres et même à l’intérieur, pour un bounty time exotique sans parabène, ni conservateurs. C’est aussi idéal pour chouchouter son vagin après l’accouchement.

4. Du coton

Avis aux fans de dentelle, strings ficelles, tangas brésiliennes et autre lingerie funky : votre vagin ne saura être aussi douillet et content que dans des culottes en coton, matière naturelle qui permet d’éviter les infections, les mauvaises odeurs et autres gênes. Et si vraiment vous ne pouvez vous passer des froufrous, essayez de ne porter du synthétique qu’à petite dose, alternez le plus possible, ou faites-vous offrir de la lingerie en dentelle et mousseline de soie, matière naturelle tout aussi recommandée.

5. Un œuf de jade (ou des boules de geisha)

En France, contrairement au Japon, où muscler son périnée fait partie de la culture féminine (et où les boules de geisha se transmettent de mère en filles) ou aux Etats-Unis où la pratique fait fureur, on ne s’occupe de la partie invisible de son vagin qu’après accouchement, et c’est bien dommage. Muscler son périnée permet non seulement de devenir une déesse du sexe (carrément), capable de jouer avec le pénis de son partenaire et de lui procurer des sensations rares, mais permet aussi de limiter la "casse" post-grossesse (où la rééducation de votre périnée sera d’ailleurs très très fortement conseillée) et surtout, vous empêchera l’incontinence. Alors osez : commandez/achetez un œuf de jade (ou autre pierre), choisissez votre taille (selon votre âge, si vous avez eu des enfants, etc.) et amusez-vous à faire monter et descendre l’œuf dans votre vagin. Bon, on vous l’accorde, c’est hyper ennuyeux et on se sent un peu bête pendant, mais franchement, ça vaut le coup, non ?

6. De l’air

Aucune étude scientifique pour le prouver, mais bien une sagesse qui se transmet de mère en fille : la nuit, on dort sans culotte, parce qu’il faut "que ça s’aère". Ou l’art de la vie cul nu.

8- Du lubrifiant

Rien de tel qu’un lubrifiant inodore adapté aux préservatifs à base d’eau pour faire plaisir à votre vagin : lubrifiez-le quand vous sentez qu’il est à bout de souffle lors de vos rapports, et même avant. Merci pour lui.

9- Un sextoy magique

Le sextoy est-il l’accessoire indispensable de la femme du XXIème siècle ? Pas forcément. Mais impossible de ne pas repenser à Charlotte, dans Sex & The City, incapable de quitter sa chambre pour cause d’addiction au fameux "rabbit", qui tourne sur lui même, ondule, vibre et caresse le clitoris… Ça ne peut décemment pas faire de mal. Surtout en période creuse.

10- Un bon savon

Histoire de pas maltraiter votre flore vaginale, préférez un savon doux, pas forcément spécialisé d’ailleurs – un nettoyant pour bébé à la sauge est excellent pour vous, ou encore un gel sans savon directement. Bref, on évite les décapants senteur monoï synthétique, les douches vaginales et les savons trop forts, qui peuvent assécher. Aïe.

11- Un câlin

Parce que votre sexe peut servir à autre chose que la pénétration et la procréation, demandez parfois qu’on lui fasse un petit check, tranquille. Non, plus sérieusement, un câlin et des bisous, ça fait du bien partout, et ici aussi. À bon entendeur.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.