• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

10 erreurs à ne pas commettre post-rupture

10 erreurs à ne pas commettre post-rupture

On le sait bien : il y a des choses à éviter quand on a le cœur brisé. La preuve avec ces dix erreurs (classiques) à ne pas commettre juste après s'être séparée !

1. Appeler tous ses amis pour insulter l'ex

Oui, quand on avait 15 ans on avait l'habitude de demander l'aval de toutes nos copines avant d'embrasser un garçon, sous peine de honte absolue. A 20 ans, on faisait des listes en colonnes de "pour" et "contre" avec notre meilleure amie pour savoir si on devait rester avec Raoul, ou pas. A 30 ans, on évite, bien que l'envie soit très puissante, d'appeler tous nos potes pour se plaindre et critiquer ce "bâtard", ce "pervers impuissant", ce "caniche immonde". D'une, parce que c'est aussi devenu un peu leur ami, depuis le temps que vous étiez ensemble, alors ce n'est pas très sympa. Secundo, parce que vous pourriez vous remettre ensemble un jour (prochain), qui sait ? Alors on agit en adulte et on avale la couleuvre en solo les premières heures, histoire de ne pas avoir à revenir sur l'expression "pervers impuissant".

2. Rappeler son ex d'avant l'ex

Soyons sincères : dès qu'on se sépare, ou qu'on se fait plaquer, on n'a plus qu'une seule envie, rappeler son ancien amour avec qui on a été heureuse au mois quatre mois. On a forcément envie de revoir de nos propres yeux cet homme avec qui l'on a vécu une histoire d'amour réciproque, ce qui nous redonne espoir (même si en fait la relation était catastrophique) quand on pense à comment l'autre "caniche immonde" nous a abandonné. Or il est temps de changer vos mauvais réflexes et de vous faire violence, car revoir l'ex d'avant l'ex, c’est juste remuer encore plus loin dans le passé et nier qu'il faut aller de l'avant. Super mauvaise idée.

3. Se réfugier chez son pote gay (ou sa cousine mariée)

Oui, en ces temps de récent célibat, vous êtes à fleur de peau et il vous faut des amis ultra connectés à vos centres d'intérêts. On sait que vous n'avez qu'une envie, stalker le profil Facebook de votre ex toutes les 30 secondes, mais il faut vous résoudre à faire ce qu'il est probablement en train de faire en ce moment même : s'amuser.


Le hic, avec le pote gay, c'est que s'il vous entraîne dans ses meilleurs rades, vous vous sentirez vite pauvre femme entourée d'hommes qui veulent d'autres hommes ; et avec la cousine mémère-mariée, vous serez au lit à minuit avec toute la nuit devant vous pour continuer à stalker l'ex en paix. Donc non. On rappelle les potes fêtards, on roule des pelles à des inconnus et surtout, on n'oublie pas qu'il faut remonter en selle direct après une chute, sinon c'est trauma. Ps : l'ami gay comprendra. La cousine aussi, on espère.

4. Se couper les cheveux

On vous comprend. Vous avez envie de reprendre votre vie en main, de faire les choses mieux, de vivre dans le bien. Ainsi, un revirement stylistique pointe son nez et tandis que vous mettez ses affaires dans un sac (votre tee-shirt favori y compris), vous songez soudain à refaire votre garde-robe et même plus. Mais attention ! Qui dit passage en urgence chez le coiffeur avec le cœur brisé dit aussi décision radicale. Hélas, pour draguer et vous remettre en selle, il est souvent plus facile de le faire avec plus de 5 cm de cheveux. Surtout si d'habitude, vous portez les cheveux au milieu du dos…

5. S'embrouiller avec tous vos proches

Quand on souffre à l'intérieur, tout le monde nous énerve à ne pas comprendre comme cette rupture n'est pas comme les autres, comme vous étiez différents et combien vous êtes triste. Les propos les plus banals, censés vous remontez le moral, s'annoncent alors profondément insupportables : "Sors, ça te fera du bien, vois tes amis un peu", "Occupe-toi de toi, fais ce qui te fais plaisir", "Je t'avais dit que c'était un con"… Bref, vous ne comptez plus le nombre de fois où vous avez raccroché au nez de votre copine qui ne capte toujours pas que vous n'avez jamais cessé de sortir, voir vos potes, vous occuper de votre chère personne et que juste, vous êtes super triste à cause de ce con. Voilà.

6. Manger tout ce qui passe

A force d'apéro pour vous reconnecter à vos cercles d'amis, de dîner au restaurant parce qu'être seule chez vous, c'est la déprime, et de glaces et chocolats devant les comédies romantiques du dimanche soir que vous regardez seule, mais vaillante, en plus de votre récent pénible statut de célibataire, vous allez devoir aller jogger à l'aube tous les matins de l'hiver. Alors calmos sur les calories, et vive les pommes vertes. Et pour celles à qui la rupture fait l'effet inverse en vous coupant l'appétit… pensez à vos formes en perdition et faites-vous sans scrupules des bavettes-frites.

7. Jouer l'hystérique virtuelle

Dégager au bout d'une heure l'ex de ses amis Facebook, se géolocaliser toutes les deux secondes dans des bistrots trop cool, instagramer tous les cocktails qu'on sirote pour l'oublier et poster des Vine de nos soirées branchées sont autant de mauvaises idées en post-rupture. Nous déconseillons fortement l'hystérie virtuelle qui consiste à bousculer toutes vos habitudes 2.0 juste pour signifier votre présence à l'ex, mine de rien. C'est non.


On reste sobre, on instagrame ni plus ni moins que d'habitude, on évite les statuts Facebook cryptiques du genre "j'ai fui le bonheur de peur qu'il ne se sauve", on ne bombarde pas la Toile des photos filtrées de notre nouvelle bande d'amis et on pense avec sagesse au moment le plus opportun pour dégager ex de nos amis en douceur. Pas tout de suite, histoire de pas faire rageuse ; juste quand il recommencera à poster des choses et que ça nous dérangera, par exemple. D'ailleurs, en attendant, une règle, une vraie : pas plus d'un passage par jour sur sa page Facebook. Et si vous pouvez carrément éviter, c'est encore mieux.

8. Se croire à Hollywood

Ce mec naze sur les bords qui vous a plaqué sur des prétextes bidons ("Je ne vois pas assez mes potes", "J'ai toujours pensé que la femme de ma vie serait rousse, pas brune, désolé") ou que vous avez quitté, lassée par son mauvais caractère, ne va pas débouler, un jour que vous êtes particulièrement déprimée, en bas de chez vous pour vous dire tout ce que vous avez toujours rêvé d'entendre sans aucune faute de français. Il ne vous enverra pas non plus des fleurs au bureau pour vous amadouer devant vos collègues, et n'appellera pas en secret votre meilleure amie pour savoir comment vous convaincre de revenir. Pas plus qu'il va vous écrire des lettres d'amour… Mais pourquoi ? Parce qu'on n'est pas à Hollywood ! Dans la vraie vie, ces choses-là n'arrivent que très rarement, voire jamais. En revanche, ce qui peut arriver bien plus facilement, c'est de rencontrer un mec trop mignon qui vous veut du bien alors que vous tentez de vous reconstruire après une rupture… Vous le connaissez, ce scénario-là ? C'est le rebound. Yeah.

9. Tout plaquer (pour partir loin)

Soudain, vous êtes célibataire, les couples du métro vous insupportent, votre boss vous insupporte, votre mère vous insupporte et même votre reflet dans le miroir vous consterne. Une seule alternative semble s'imposer à vous : refiler le chat à votre gentille voisine, sous-louer votre appartement à un pote de pote en galère pour filer vers New York, Rio, ou la maison de campagne de votre grand-oncle dans le Sud pour prendre l'air et tout oublier. Ce n'est pas une si mauvaise idée… si c'est le temps d'un week-end, ou d'un congé. Mais tout plaquer à cause d'un revers amoureux, non seulement c'est dommage, mais ça ne sert à rien. Car comme l'indique un sage proverbe chinois : "Le moine en fuite n'échappe pas à son monastère." Oui, où que vous alliez, il va bien vous falloir revenir un jour payer votre redevance télé et en attendant, le reflet dans la glace reste le même, qu'on soit à Paris ou Katmandou.

10. Recoucher avec l'ex

Quand c'est fini, c'est fini. Franchement, c’est trop facile de partir, sûr de soi, pour revenir, incertain, dans vos draps. Non mais. On le sait bien, dès que vous avez dépassé la dose conseillée par votre médecin de mojitos, dès que votre meilleur pote cesse de vous coller deux secondes en soirée, vous n'avez qu'une envie : vous mettre en ligne sur le chat Facebook (regardant avec espoir et anxiété la petite pastille verte à côté de sa photo), textoter, ou encore appeler l'ex pour roucouler encore et encore avec lui, faisant fi de vos lendemains qui ont peu de chances d'être radieux. Tous les prétextes sont bons, et il s'amuse lui-même à vouloir récupérer ses affaires un dimanche soir à 23h. Hélas, tant que vous haletez pour une pastille verte et ne contrôlez pas votre téléphone que vous dégainez plus vite que votre ombre, vous n'êtes clairement pas prête à avoir une relation "casual" avec lui. Et entre nous, ce n'est pas un peu glauque de vivre une histoire d'amour avec un mec pour la finir en histoire de sexe ? Si. Alors comme disait Mamie, "qu'il aille se faire cuire un œuf", et un de perdu, dix à choper !

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.