• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Phénomène : la belle relève des artisans

Nick Fouquet, chapelier à Los Angeles
Jonas Mason, créateur de meubles dans le New Jersey Romain Jeantet, créateur de meubles à Lyon Christian Nguyen, pâtissier à Paris 6

Ils sont jeunes et branchés, mais plutôt que de devenir graphiste ou chef de projet, ils ont choisi une carrière manuelle. Chapelier, menuisier, pâtissier ou céramiste, l’artisanat devient sexy, les artisans aussi. Portraits.

LIRE LA SUITE
1 /6

Nick Fouquet, chapelier à Los Angeles

Nick Fouquet, chapelier à Los Angeles

L’origine de sa vocation

"J’ai fait des études de sciences de l’environnement, puis j’ai travaillé avec Christophe Loiron, un Français à L.A. qui fabrique les vêtements de sa marque (Mister Freedom) de façon artisanale. J’ai eu envie de continuer. J’ai commencé à créer des chapeaux avec des machines de chapelier récupérées dans des usines fermées du Midwest."

Sa spécialité

"Je travaille plusieurs formes de chapeaux, des fedora aux hauts-de-forme. Il y a au moins vingt étapes : prise de mesure, passage à la vapeur, mise en forme, séchage, etc. Ensuite chaque client [Parmi eux, on compte Madonna ou Pharrell Williams, NDLR] peut y ajouter un trésor personnel, une pièce, une amulette, une plume."

Sa signature

"Une allumette glissée dans le ruban de chaque chapeau."

La partie de son travail qu’il préfère

"Quand je brûle mes chapeaux pour leur donner une patine unique."

Celle qu’il déteste

"Expliquer comment je les fabrique. Les gens sont très curieux !"

Ses projets

"Je travaille sur des lunettes de soleil."

Il pense quoi de cette "artisanat mania" ?  

"C’est génial de voir que les gens ont de plus en plus envie de qualité et pas seulement d’accumuler des biens superflus et jetables."

Nickfouquet.com

2 /6

Jonas Mason, créateur de meubles dans le New Jersey

Jonas Mason, créateur de meubles dans le New Jersey

Sa spécialité

"Je parcours les Etats-Unis avec ma compagne (Caroline Petit, sœur d’Alix Petit, la créatrice d’Heimstone) à la recherche de matériaux vintage afin de les recycler. Je transforme des planches provenant d’une vieille ferme, des boulons anciens ou des vieux mètres en bois en table ou en commode. On redécore aussi des appartements à partir des vestiges de l’histoire américaine."

L’origine de sa vocation  

"C’est mon amie qui est au commencement de notre reconversion et de notre compagnie Three Seven. Elle en avait assez de son job dans la pub. Moi, j’étais photographe. On a eu envie d’associer nos deux passions, le voyage et la déco."

La partie de son travail qu’il préfère

"Le fait d’être mon propre boss. On a toute la liberté que l’on veut."

Celle qu’il déteste

"Le fait d’être mon propre boss, là aussi. C’est un avantage à double tranchant."

Threesevenus.com

3 /6

Romain Jeantet, créateur de meubles à Lyon

Romain Jeantet, créateur de meubles à Lyon

L’origine de sa vocation

"Gamin, je démontais tout avec un tournevis volé à mon père. Et un jour, j’ai réalisé qu’une courbe, une forme pouvaient être émouvantes."

Sa spécialité

"Je travaille le bois, mais je n’ai pas fait de formation d’ébéniste. L’une de mes inspirations : le design scandinave des années 50-60."

Ses projets

"Je fais du mobilier sur mesure et de la déco pour des restaurants, mais j’aimerais créer une gamme de mobilier standardisée en vente sur mon site. Je suis en train de monter un projet au Portugal."

Ses idoles

"Eames, Charlotte Perriand, Jean Prouvé."

La partie de son travail qu’il préfère

"Passer du temps à l’atelier, visiter une usine."

Celle qu’il déteste

"Faire ma compta."

Il pense quoi de cette "artisanat mania" ?

"C’est très positif, les gens veulent redonner du sens aux produits qu’ils achètent."

Romainjeantet.com

 

4 /6

Christian Nguyen, pâtissier à Paris

Christian Nguyen, pâtissier à Paris

L’origine de sa vocation

"J’ai vu des photos de concours de chocolaterie, et trouvé ça génial. Je me suis lancé dans un CAP pâtisserie à 16 ans chez Pascal Caffet (Meilleur ouvrier de France) et Angelo Musa de La Pâtisserie des Rêves."

Les maisons où il a exercé

"Ladurée, les cuisines de l’Opéra de Sydney, le Nüba à Paris et aujourd’hui, je suis chef pâtissier au restaurant L’Entrée des Artistes à Paris, dans le 9ème."

Son gâteau signature

"Le paris-brest servi avec une sauce de citron confit."

Sa plus grande fierté

"Faire aimer des desserts vietnamiens aux Européens."

La partie de son travail qu’il préfère

"J’adore pocher à la douille. Un geste très technique, mais assez jouissif."

Celle qu’il déteste

"Pétrir de la brioche, aussi crevant qu’une séance de muscu !"

Son prochain défi

"Ajouter plus de légumes dans mes desserts."

Lentreedesartistespigalle.com

5 /6

Eric Landon, céramiste à Copenhague

Eric Landon, céramiste à Copenhague

L’origine de sa vocation

"J’ai utilisé un tour à 15 ans dans un cours de poterie au collège et ça m’a obsédé. Ma mère m’en a installé un dans la cave. J’ai fait des études d’économie, mais la poterie me manquait. Je suis parti au Danemark pour une histoire d’amour et là-bas, j’ai été reçu dans une école de design sans parler un mot de danois !"

Sa signature

"Des formes pures, des contours précis."

Sa plus grande fierté ?

"Avoir réussi à devenir un céramiste respecté dans un pays où le design est une valeur nationale."

La partie de son travail qu’il préfère ?

"Être assis sur mon tour. La sensation de maîtriser la matière quand elle tourne."

Il pense quoi de cette "artisanat mania" ?

"C’est plus qu’une mode. Et l’ironie, c’est que les nouvelles technologies sont responsables de cet engouement pour les métiers traditionnels, en ayant donné une voix, une vitrine aux artisans. Et les gens aiment nos histoires."

Tortus-copenhagen.com

6 /6

Ulysse Leverve, menuisier métallier à Paris

Ulysse Leverve, menuisier métallier à Paris

Sa spécialité

"Je travaille le métal comme d’autres le bois pour réaliser des verrières industrielles, des escaliers, pour des propriétaires de loft ou des boutiques."

L’origine de sa vocation

"J’ai commencé des études au Canada puis j’ai tout lâché pour voyager, j’ai enchaîné les petits boulots. Et puis un jour, en aidant un ami sur un projet, j’ai mis les pieds dans un atelier de menuiserie métallique. Ce travail solitaire, éprouvant et très concret m’a parlé. J’ai suivi une formation d’ébéniste et je me suis lancé."

Son prochain défi

"J’ai commencé à créer des meubles uniques et sur mesure où je mélange métal et bois. J’aimerais en faire mon activité principale. J’ai aussi envie de m’attaquer au marbre."

Ulysseleverve.com

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.