• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Loris Gréaud, le petit prince de l'art contemporain

Loris Gréaud, le petit prince de l

Un concert pour des baleines, le parfum de la planète Mars et une exposition géante au Louvre et à Pompidou : la nouvelle star de l'art est encore jeune mais bouscule déjà tous les codes. Irrésistible.

Une énorme actu mystère
Le French petit prince de l’art contemporain, c’est lui. Loris Gréaud n’a que 33 ans mais, en juin, il exposera à la fois au Louvre et au Centre Pompidou pour la première, et historique, collaboration entre les deux musées. Evidemment attendu, le show se prépare depuis trois ans. Qu’y verra-t-on ? Mystère. Gréaud refuse de dévoiler quoi que ce soit. En attendant, on a pu se faire une idée de l'impétrant lors de sa rétrospective en automne dernier à la très prisée galerie parisienne Yvon Lambert.


© Galerie Yvon Lambert

Un passionnant iconoclaste
Son truc ? N’en faire qu’à sa tête (bien remplie) et brouiller toutes les frontières entre les arts, la nature, et les sciences. Obsédé par le cosmos, les abysses et le surnaturel, sa dernière expo new-yorkaise mettait en scène un corridor galactique, éclairé par des lampes araignées mouvantes, et au bout duquel on découvrait l’odeur de la planète Mars, recomposée à base de citron et de souffre.

Au Louvre, il a carrément enregistré l’aura des peintures. Et les baleines, quant à elles, ont eu droit à un concert commandé par Gréaud au groupe de hip-hop Anti Pop Consortium. Cette expérience de communication interespèces lui a tellement plu qu’il en a fait le film The Snorks : a Concert for Creatures, avec David Lynch et Charlotte Rampling au casting ! Une bande annonce est disponible sur le web :

Des oeuvres hors-norme
En 2006 , il faisait parler de lui avec une nano sculpture à voir au microscope. Il est parti depuis à l’extrême opposé en signant des installations colossales. Un vaisseau spatial échoué au Palais de Tokyo, la maquette à échelle humaine d’une forêt calcinée ou encore le dernier buzz de la Biennale de Venise de 2011 : le Pavillon Gepetto, soit une baleine (encore !) en résine géante dans laquelle il a conçu un appartement. Sauf que pour la visiter, il exige qu’on y passe 24 heures, sinon rien. Gréaud l’avoue lui même : il est "un irresponsable professionnel". Disons que rien n’est jamais trop insensé pour ce nouveau chaman pop.


© Gréaud Studios/Loris Gréaud

- Exposition collective Prima Materia, à la pointe de la Douane à Venise, depuis le 30 mai 2013 et jusqu'au 31 décembre 2014.
- Exposition [I] de Loris Gréaud au Louvre et au Centre Pompidou, du 19 juin au 15 juillet 2013, bande annonce :

LIRE LA SUITE
Marie-Salomé Peyronnel
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.