• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le lion le plus célèbre du Zimbabwe tué par un chasseur pour 55 000 dollars

Le lion le plus célèbre du Zimbabwe tué par un chasseur pour 55 000 dollars

Ce lundi 27 juillet, la "BBC" révélait que Cecil, le lion à la crinière noire du Zimbabwe avait été abattu par un chasseur pour la somme de 55 000 dollars. D’après "The Telegraph", l’auteur a été identifié. Il s’agit d’un dentiste américain.

Mise à jour du 29/07/2015 : Ce 27 juillet 2015, on apprenait que le lion à la crinière noire du Zimbabwe avait été abattu par un chasseur. Au lendemain de cette annonce, The Telegraph a révélé l’identité du tueur : il s’agit de Walter Palmer, un dentiste américain également amateur de chasse. Dans un communiqué relayé par The Guardian, l'Américain a déclaré : "Je regrette profondément que la poursuite d'une activité que j'aime et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion (...) dont je ne connaissais pas le statut de célébrité locale". Le chasseur en question et les personnes qui l’accompagnaient devront comparaître devant la justice du Zimbabwe le 6 août prochain pour avoir abattu Cecil.

Cecil a connu un destin tragique. Comme l’a rapporté la BBC ce lundi 27 juillet, un chasseur a décidé d’abattre ce lion à la crinière noire pour la somme de 55 000 dollars (environ 50 000 euros). Cette espèce rare était pourtant devenue l’une des plus célèbres du Zimbabwe. L'animal était âgé de 13 ans et vivait dans le parc national de Hwange. ###Twitter### Constatant que ses flèches ne maîtrisaient pas le lion, le chasseur en question a finalement utilisé une arbalète et une carabine, après 40 heures de chasse. Selon Johnny Rodrigues, président de l’ONG Zimbabwe Conservation Taskforce qui s’est confié à la BBC, "c’est la manière la plus silencieuse de chasser et c’est la technique employée quand il s’agit de chasse illégale". Johnny Rodrigues a ajouté concernant l'animal : "Il n’a jamais dérangé personne. Il était l’un des plus beaux animaux à regarder". Le président de l’association des opérateurs de safaris a affirmé à la BBC : "Qu’un lion aussi emblématique soit tué, c’est une vraie perte pour le tourisme local et une grande source d’anxiété (…) Il portait un collier. Cela signifie qu’il avait été choisi à des fins de recherches et d’études". Dans la mesure où Cecil n'a pas été retrouvé dans la réserve où il était censé vivre, il est peu probable que le chasseur soit accusé de braconnage. Une bien triste histoire.

LIRE LA SUITE
Léa Cardinal
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.