• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le gouvernement lance un plan de lutte contre le harcèlement dans les transports

Transports : le gouvernement lance un plan de lutte contre le harcèlement

Ce jeudi 9 juillet, le gouvernement a dévoilé son plan de lutte contre le harcèlement dans les transports en commun. Parmi les mesures proposées, des "marches participatives" devraient être mises en place pour évaluer les problèmes.

100 % des femmes ont déjà été victimes d’harcèlement dans les transports en commun. C’est en tout cas ce que révélait une étude du Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes (HCEfh) en avril dernier. Face à ce chiffre alarmant, le gouvernement a décidé de prendre les choses en main et a dévoilé ce jeudi 9 juillet, un plan de lutte contre le harcèlement. ###Twitter### Ce plan qui s'engage sur 12 points, reprend le dernier texte publié par le HCEfh le 16 avril 2015. Parmi les mesures phares, le gouvernement a prévu d’expérimenter "les marches participatives" durant lesquelles plusieurs usagères, accompagnées d'agents de l'Etat, se rendront dans les stations de métro et les gares afin "d’identifier les aménagements insécurisant ou pouvant être améliorés". Pour aider les victimes, il existe le numéro d’urgence de la SNCF : le 3117 qui permet de recueillir les signalements. Toujours dans le cadre de la prise en charge des femmes victimes, des outils d'alerte devraient voir le jour, pour que les femmes harcelées se signalent rapidement et que les forces de l'ordre interviennent. Le plan de lutte devrait concerner plusieurs grandes villes de France. A Nantes par exemple, "un arrêt à la demande pour les femmes des bus de nuit" doit être mis en place. Pour qu'elles évitent les trop longs trajets à pied, les bus les rapprocheront de leur maison, afin qu'elles soient en sécurité. "A partir d’une certaine heure pour les femmes c’est assez difficile de rentrer chez elles. L’arrêt à la demande les rapprocherait au plus près de leur domicile et les rassurerait" a expliqué Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des droits des femmes, interrogée par RMC.

Les publicités à caractère sexiste devraient aussi être ciblées par le plan : "Nous allons travailler avec les publicitaires pour que les espaces dans les transports ne soient pas consacrés à alimenter ce harcèlement sexiste à travers des images dégradantes de la femme" a ajouté la secrétaire d'Etat.

Une campagne de sensibilisation devrait être dévoilée cet automne. L’objectif ? Informer les usagers des réactions à adopter dans chaque situation. Quant à l’Education nationale, elle devrait parcourir les collèges et lycées pour sensibiliser les élèves.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Léa Cardinal
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.