• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La photo qui émeut l'Europe

Garde-côte et enfant

C’est la Une de la presse européenne en ce jeudi 3 septembre : la photo d’un petit garçon au corps sans vie, échoué sur une plage de Turquie. Une photo choquante, résumant l’horreur qu’endurent les migrants.

En ce matin du jeudi 3 septembre, l’Europe est choquée. La photo du corps d’Aylan, un jeune garçon syrien âgé de trois ans, retrouvé sans vie sur le sable de Bodrum, une des plages les plus touristiques de Turquie, fait le tour du monde.  

Ce dernier, accompagné de sa famille, fuyait son pays, théâtre de très violents combats entre djihadistes de l’Etat islamique et miliciens kurdes en tentant de rejoindre la Grèce. Sur le rivage turc, le corps de son frère aîné, Ghalib, cinq ans, et celui de sa mère, ont également été retrouvé. "Deux embarcations transportant des Syriens étaient partis dans la nuit de mardi à mercredi de la ville côtière turque de Bodrum, à destination de l’île grecque de Kos, lorsqu’ils ont chaviré. Ils ont emprunté l’un des passages maritimes les plus courts entre la Turquie et l’Europe", confie les gardes-côtes turcs.

Au Royaume-Uni, tous les quotidiens, The Guardian, The Independent, The Daily Mail… ont choisi la photo d’Aylan comme Une. Eux, qui avaient pourtant jusqu’ici adopté une politique très dure envers ces réfugiés. Sous la Une de The Indepedent, on pouvait lire : "L’enfant de quelqu’un" ou encore "Si ces images extraordinairement puissantes d’un enfant syrien mort échoué sur une plage ne changent pas l’attitude de l’Europe face aux réfugiés, qui est-ce qui le fera ?"

Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre longtemps. La photo d’Aylan a été retweetée plusieurs milliers de fois. Un hashtag a même été créé pour lui rendre hommage : #KiyiyaVuranInsanlik.

Depuis le début de l’année 2015, les agences humanitaires estiment que 2 500 migrants sont morts en tentant de rejoindre l'Europe par la Méditerranée. La Croix Rouge Italienne, le Secours Catholique ou encore le MOAS font appels à votre générosité (vêtements, nourritures...) pour les aider.

Crédits : AFP.

LIRE LA SUITE
Marie Clergeot
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.