• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La France adopte une loi visant à lutter contre la maigreur excessive des mannequins

La France adopte une loi visant à lutter contre la maigreur excessive des mannequins

Ce jeudi 17 décembre, la France a adopté une loi contre la maigreur excessive des mannequins. Les tops seront dans l'obligation de délivrer un certificat médical, et sur les publicités, la mention " photo retouchée " devra être notée le cas échéant.

C'est un pas en avant dans le monde de la mode. Une nouvelle loi a en effet été adoptée ce jeudi 17 décembre stipulant que les mannequins sont dans l'obligation de délivrer un certificat médical pour pouvoir exercer leur métier. Celui-ci devra mentionner que " l'état de santé du mannequin, évalué notamment au regard de son indice de masse corporelle, est compatible avec l'exercice de son métier ". Toute infraction à cette nouvelle loi sera passible de 6 mois d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.

Mais ce n'est pas tout. Un autre article concernant les photos retouchées a également été voté. Les photos de mannequins dont la silhouette a été retouchée dans le but de modifier leur apparence corporelle doivent être accompagnée de la mention " Photographie retouchée ".

Une bonne initiative après l'annulation fin novembre du projet de loi visant à réprimer les auteurs des sites internet pro-ana (faisant l'apologie de l'anorexie), les auteurs de ce genre de sites souffrant eux-mêmes de troubles alimentaires.

Rappelons qu'entre 30 et 40 000 personnes, des adolescents pour la plupart, souffrent d'anorexie mentale, une des pathologies psychiatriques ayant la plus forte mortalité. 

LIRE LA SUITE
Géraldine Verheyen
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.