• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Flirtmoji" : de nouvelles icônes pour s'envoyer des sextos

"Flirtmoji" : la nouvelle façon d’envoyer des sextos

"Flirtmoji", le projet de quatre designers californiens, va peut-être enfin combler le manque d’un bon nombre de personnes qui envoient des sextos avec une série d’émoticônes plus ou moins explicites.

 

L’émoticône aurait plusieurs origines mais on doit celle du smiley contemporain à Scott Fahlman, un professeur de l’université Carnegie Mellon aux États-Unis, qui a créé le symbole ":-)" en 1982. Depuis, ce signe typographique a fait du chemin et est devenu un véritable phénomène de société sans lequel on ne peut écrire un simple texto. Il existe pléthore d’applications pour Androïd et Mac mais une catégorie n’avait pas encore été exploitée : celle des émoticônes pour le sexe et le flirt. Quatre designers de Californie ont essayé de combler ce vide afin d’apporter un peu plus de couleur et de vie aux sextos avec leur projet "Flirtmoji".

L’une des artistes du projet, Katy McCarth a répondu aux questions du site TheVerge.com : "Chacun de nous avait déjà fait l’expérience plus ou moins marrante de détourner un emoji existant pour essayer de parler de sexe, et jamais ça ne marchait. Mais l’élément déclencheur a été quand l’un des garçons du groupe devait envoyer des textos vraiment élaborés pour sa relation longue-distance. On a donc compris qu’il fallait qu’on le fasse : dessiner des icônes de sexe et les rendre totalement compréhensifs, drôles et diversifiés".

Le quatuor a ainsi cherché à être le plus explicite possible tout en voulant que les émoticône soient autant utilisables par les hétérosexuels que les homosexuels. Malgré tout, ils ont mis un blog en place afin d’expliquer certains symboles qui ont pu prêter à confusion. Comme celui ci :

Hey, let's talk about birth control (Hey ! Et si on parlait contraception !)

ou encore celui-là, le fameux booty call :

Please come over. I want to have sex with you (S'il te plaît, viens. J'ai envie de coucher avec toi).

ou bien lui :

I am legendary and prolific (and consensual) fuck machine. Lezdoit (Je suis une machine à baise mythique et prolifique (et consensuelle).)

Une brillante idée donc, mais qui a une limite : elle n’existe pas sous forme d’application car les designers ont vite compris que iTunes pourrait les censurer. Pour se servir de ces petits dessins, il faut alors aller sur le site et copier le smiley pour ensuite le coller dans le texto.

--> Retrouvez tous les émoticônes de "Flirtmoji" sur le site ici.

LIRE LA SUITE
Nolyne Cerda
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.