• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Etude : pourquoi préfère-t-on son lit à celui des autres ?

Crédit : GettyImages

C'est bien connu, on dort toujours mieux dans son lit que dans celui des autres. Mais pourquoi ? Des chercheurs américains se sont penchés sur la question. Le coupable : notre hémisphère gauche du cerveau.

Des chercheurs de la Brown University, aux Etats-Unis, ont publié une récente étude dans la revue scientifique Current Biology : elle révèle pourquoi nous avons plus de mal à trouver le sommeil lorsque nous ne dormons pas dans notre lit. Si nous préférons le notre à celui des autres, c'est parce que l'hémisphère gauche de notre cerveau serait plus stimulé dans un cadre inconnu. Explications.

Les scientifiques ont analysé le cerveau de 35 personnes pendant deux nuits, en dehors de chez elles. Pendant qu'elles dormaient, des bruits leurs ont été envoyés vers chaque oreille, puis les réactions du cerveau ont été analysées. Résultat : les cobayes se sont réveillés, le plus souvent, lorsque l'oreille gauche était stimulée par un son. L'hémisphère gauche, associé à l'attention et la vigilance, est donc plus sensible dans un environnement inconnu. La deuxième nuit, les participants sont moins sensibles aux bruits et s'endorment plus facilement.

Autrement dit, lors d'une première nuit en dehors de notre lit, le cerveau est sur le qui-vive. On est plus réceptif aux sons, signaux extérieurs, ce qui va compliquer le sommeil. Rassurons-nous, cet état est voué à disparaître : une fois le nouvel environnement adopté, on s'y endort les yeux fermés. 

LIRE LA SUITE
Léa Lestage

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.