• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

#Curvy, le hashtag censuré sur Instagram

#Curvy, le hashtag censuré sur Instagram

Depuis plusieurs jours, les équipes d'Instagram ont empêché les utilisateurs d’établir une recherche concernant le hashtag #curvy. Une censure face à laquelle les femmes rondes ont décidé de réagir.

C’est une polémique qui n’est pas prête de s’arrêter. Depuis la semaine dernière, Instagram a fait en sorte que toute recherche liée au hashtag #curvy (comprenez "voluptueuse") soit impossible. En effet, si un utilisateur tape ce mot-clé sur le réseau social, ses recherches ne donneront aucun résultat. Une décision que les internautes ont du mal à comprendre, puisque les hashtags #thininspiration #skinny ou #anorexic existent bien. ###Twitter### Si les femmes enceintes ont le droit de montrer leurs vergetures, les mannequins leurs silhouettes fines, pourquoi les femmes rondes ne pourraient-elles pas faire la même chose ? Contacté par Maschable le 17 juin dernier, un porte-parole du réseau social a expliqué ce choix : "Je peux confirmer que nous avons bloqué le hashtag #curvy. Il était utilisé pour partager du contenu qui viole nos directives sur la nudité. S’il vous plait, veuillez noter que cela n’a rien à voir avec le terme en lui-même" a-t-il déclaré. Selon lui, le mot-clé serait souvent lié à des images érotiques et non aux femmes rondes. Les équipes d’Instagram ont ainsi créé de nouveaux hashtags comme #Curvyfashion ou #Curvygirl, jugés plus appropriés.

Les femmes rondes répondent à la censure

Pour répondre à cette censure du réseau social, les femmes ont posté des photos d’elles avec un nouveau hashtag, qui porte en réalité le même message. Elles ont modifié l’orthographe du mot #Curvy – désormais interdit sur la Toile – qu’elles ont remplacé par #Curvee. L’idée est de répondre à cette décision injuste et discriminatoire, pris par Instagram. Si elles ont envie de partager leurs looks et même leurs nouveaux maillots de bain pour l’été, elles doivent être aussi légitimes que les autres. Cette polémique intervient seulement quelques mois après la campagne Free The Nipple, qui militait pour laisser les tétons féminins apparents sur les images partagées. Miley Cyrus et Lena Dunham avaient soutenu ce mouvement, en postant des photos de leurs poitrines sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes restent perplexes face à cette nouvelle décision prise par Instagram. Quant au hashtag #Curvee, il n’a pas fini de faire parler de lui.

Découvrez plus de photos ici.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.