Trouver l'amour à Paris en août

On ne dirait pas comme ça, mais la plage, l'exotisme, le farniente, ne sont pas forcément les meilleurs ingrédients pour choper un mec. Et même plus : les villes désertées de l'été regorgent d'avantages sous-estimés. Vous en doutez ? Lisez plutôt.

  • Par /
  • 30 JUI. 2012 /
fête terrasse
© Getty / Fuse -

- L'effet solidarité contre le plan Promo Vacances

Ou comment les amis de mes amis deviennent vraiment mes amis.
Rester dans sa ville en août, ça fait un sacré sujet de conversation. Pourquoi on reste, quand les autres ploucs sont partis, comment c'est tellement mieux en septembre, comme on a mieux à faire en ville, comme boucler un obscur premier roman... Bref, c'est la clique des intellos contrariés (ratés?) qui se retrouve, telle une secte de rockeurs, pour mieux arpenter les PMU déserts des faubourgs. Vite, on se comprend, on se serre les coudes... et on s'aime. Oui. Un effet de solidarité jamais vu sur la côté d'Azur par exemple : plutôt que de se tuer à dénicher la meilleure crique déserte, là, on s'envoie généreusement les plans : "Paul mon pote harpiste fait un concert indé sur un toit dans le 10ème. Ca te dit de venir ? Y'aura les autres et de la bière fraîche." Et paf ! En voilà de l'underground. On se sent vétéran de l'arrière-boutique. Et ça réaffirme les atomes crochus et autres affinités, sans compter que c'est sans doute plus romantique de se rencontrer à la station République, qu'au Club Med.

Avantage : On a l'impression d'avoir 14 ans à nouveau, avec tous ces plans, alors que ceux coincés dans les embouteillages "alerte rouge" ont l'impression d'en avoir 70. Et qui dit 14 ans dit... ? Roulage de pelles à gogo les filles. Ne faites pas comme si vous n'y aviez pas déjà pensé.

Le bon plan été à partager : le cinéma en plein air de la Villette, du 19 juillet au 21 août.