Trouver l'amour à Paris en août

On ne dirait pas comme ça, mais la plage, l'exotisme, le farniente, ne sont pas forcément les meilleurs ingrédients pour choper un mec. Et même plus : les villes désertées de l'été regorgent d'avantages sous-estimés. Vous en doutez ? Lisez plutôt.

bar terrasse paris
© Getty / Delderfield -

- L'effectif réduit contre les plages bondées

Ou comment moins l'on est de fous, plus on rit.
1er août. Vous pensiez que les vacances en ville allaient vite passer, mais il faut vous résoudre : sur les pavés vos talons résonnent, la Concorde est vide, et il semble qu'on pourrait se faire égorger un dimanche en plein Châtelet. Bon, on exagère à peine, mais le message est clair : pas la peine d'allumer son portable le matin, personne n'appellera, tous vos amis sont en Corse ou à l'étranger, bref, là où ne l'on capte même pas et où l'on a bien mieux à faire que de sextoter. Tristesse. Mais attendez, vous ne voyez pas l'aubaine que c'est, cette ville vide. Car qui dit ville vide dit attroupement stratégique. C'est d'une logique mathématique pour tout urbain qui se respecte : il y a toujours un bar de seconde zone qui devient, en plein mois d'août, le super spot pour aller rencontrer des compagnons de galère. Oui, d'autres à la peau pâle, qui n'ont pas encore sorti les maillots du placard et pour qui RTT rime avec "c'est raté".

Avantage : On est vite une tribu d'entre nous. Des habitudes de vacanciers urbains émergent : mauresque à l'apéro, tacos, et boom improvisées chez les uns et chez les autres, on se sent vite comme une fière bande. Et qui dit bande dit... ? Mélange de flux, mesdames. Ne faites pas les débutantes.

Bar où traîner entre citadins malins : Le Mansart, 1 rue Mansart, 75009 PARIS - 01 48 78 22 77.