Comment reconnaître un vrai beau parleur ?

Les époques changent, les années passent, seul le beau parleur ne trépasse.

beau parleur

Figure indémodable de nos amours, il fait toujours autant chavirer les cœurs à coups de bons mots enjoliveurs. Mais basta, point trop n’en faut : halte au beau parleur et ses ragots. Voici cinq signes qui ne mentent pas, eux, et qui démasquent le beau salaud.

1-Le beau parleur vise juste :    " Viens, je t’emmène…"

Si le beau parleur nous faisait des compliments fadasses et des promesses dont on n’a pas envie, ce ne serait pas un beau parleur mais simplement un lourdaud à côté de la plaque. C’est là la première caractéristique du beau parleur : il vise juste. Nous parle aventure pile au moment où l’on se lasse de notre vie en trois 8 et de l’univers du gris Paris, nous susurre mariage et vie à deux justement quand on a dégagé tous nos hommes-satellites qui ne rimaient à rien. En bref, il est justement là au bon moment pour nous dire les bons mots.

2-Le beau parleur n’a pas peur du cliché : " T’as vraiment des beaux yeux, t'sais. "

Le SMS où il nous appelle « princesse », ou le compliment classique « t’es belle » ne l’effraie pas. Le beau parleur ose ces mots clichés relégués aux mauvais scénarios. Cela donne un air de véracité à ses propos : on se dit bien que s’il ose des mots tellement connotés, c’est qu'au moins, il les pense. Sur le moment, peut-être. Mais après ?

3- Le beau parleur est toujours sincère : " J’adore les moments qu’on passe ensemble. "

Quand il vous a proposé de le suivre au bout du monde, et vous a dit l’effet dingue que vous lui faisiez, il le pensait. Vraiment. C’est d’ailleurs pour cela que ça sonne si beau : droit dans les yeux, le regard sûr, la bouche avenante, la voix inébranlable, on a bien l’impression qu’il ne s’adresse qu’à nous. C’est en parti vrai. Le seul truc, c’est le manque de singularité, pas tant le manque de sincérité : il pense ce qu’il vous a dit. Tout comme demain, il pensera ce qu’il dit quand il dira exactement pareil, mais à une autre.

4-Le beau parleur est beau : " Je me laisse pousser la barbe. T’aimes ? "

Le beau parleur est loin d’avoir un physique ingrat, ce qui explique qu’il trouve encore sans trop de tracas un auditoire transi. Mais pas que. Le beau parleur a des qualités indéniables, en plus de son évidente aisance orale : il est drôle, vif, intelligent, séduisant… C’est justement pour toutes ses qualités qu’on a une forte tendance à fermer les yeux quand on le voit mater les filles en biais, par-dessus notre épaule. Qu’est-ce qu’on ferait pas pour ses beaux yeux.

5-Le beau parleur n’a jamais peur : " T’énerve pas cocotte. "

Ni les déclarations enflammés ni les emportements menaçants le déstabilisent. C’est la force tranquille, et pas pour rien : il connaît ses armes. Habile avec les mots, il connaît bien leur vraie nature : frivoles comme le vent, agressifs mais sans grand danger, toujours rattrapables, toujours regrettables… Ce n’est pas en le traitant de tout les noms ou en lui avouant vos sentiments que vous risquez de perturber ce grand poète du samedi soir. Ce qui l’atteint, c’est le silence. La porte close. La sonnerie dans le vide. Les mails pas ouverts. Donc si vous en avez assez de vous laisser conter fleurette, vous connaissez la technique : chut.