Cette fois-ci, il aurait mieux fait de se taire

Quelquefois, l’homme devrait tourner sa langue 30 fois dans sa bouche avant dire n’importe quoi. Ou la vérité. Enfin, avant de parler quoi.

  • Par /
  • 22 FÉV. 2011 /

C'est le pied
"Un flirt un jour m'a dit lors d'une conversation sur les tue-l'amour qu'il aimait les beaux pieds. Et moi j'avais pieds grecs, c'est-à-dire que mon deuxième orteil était aussi long que le majeur. Dans mon cas, limite plus, c'était trop moche. Super. Alors à chaque fois que je le voyais, je lui cachais mes pieds, j'attendais qu'on soit dans le noir pour enlever mes chaussettes, et autres subterfuges peu glorieux. Depuis, je me suis fait une chirurgie esthétique des pieds. Et ca va bien mieux !" Leïla, 30 ans

Jonathan et Jennifer
"Une fois, un amoureux à moi m'a confié qu'il ne pourrait jamais dire à sa grand-mère mon prénom, sous peine de la faire mourir d'une crise cardiaque. Il s'appelait Angueran, était issu d'une famille très bourgeoise, d'ailleurs ses sœurs s'appellent Ondine, et l'autre Bérénice. Ok, je m'appelle Jennifer, mais quand même, c'est très vexant. Je n'ai pas attendu de rencontrer sa grand-mère, donc." Jennifer, 23 ans

Deux paires de fesses
"Un garçon à une fête une fois m'a dit : "T'as le menton en forme de fesses." C'est vrai, à la Michael Douglas, j'ai le menton fendu, avec une fossette bien marquée. N'empêche, cette pauvre phrase anodine m'a complexé pendant des années, mais plus maintenant. Désormais j'assume, et mon copain me taquine en me disant que j'ai deux petits culs..." Magali, 27 ans

Sexe, mensonge et vidéo
"Mon copain m'a dit de but en blanc : "Bien sûr que déjà fait une sextape". Avec son ex. Alors qu'il est très timide avec moi, j'ai trouvé ça presque méchant qu'il me le dise. J'arrive même pas à me l'imaginer..."Hélène, 28 ans

Cyrano
"Un matin , mon copain me fait «Ah oui, pourquoi pas », quand je lui ai dit que j’aimerais bien me faire refaire le nez. Les hommes ne comprennent décidemment pas la différence entre les allusions sérieuses et le besoin d’être rassurée. Bon, ça n’a pas fait exploser mon couple, mais vaciller mon ego, un peu. " Lorraine, 29 ans

On se fend la poire
"Quand j'étais ado, y'avait Willy le beau gosse de la station de ski, dont j'étais folle amoureuse. Un soir, enfin, je me retrouve à dormir chez lui au chalet. On s'embrasse et tout, et , il me dit "t'as des seins bizarres." Le terme a résonné dans ma tête pendant au moins dix ans. On est un peu bête ado, parce qu'en fait, mes seins "bizarres" ont depuis eu pas mal de grands fans... C'est l'ironie du sort." Nina, 25 ans