Je rebooste ma libido en 5 étapes

A qui la faute ? Impossible à dire, mais tout ce qu'on sait, c'est que depuis 2 mois, le bon vieil adage "métro-boulot-dodo" nous va comme un gant. Diable, il est temps de se dépoussiérer la culotte et de remettre un peu de piment dans votre lit.

libido
© Getty -

Etape 1 : retour aux sources
Situation
: c'est de plus en plus hardcore de se lâcher au lit. On n'y peut rien, c'est pas smoothe comme dirait l'autre, et on se retrouve avec mille choses en tête à décortiquer ce qu'il nous fait, plutôt que de gémir comme dans les films, et de se la kiffer comme il se doit. Avant, on était une grosse bombasse, et là, on frise le méga iceberg à force de tout intellectualiser.

Solution : vous êtes du genre cérébrale ? Alors intellectualisez à souhait, oui, mais à l'inverse. Revenez à vos bons vieux discours de chaudasse que vous balanciez aux copines saintes-nitouche et bourrez-vous le crâne : le sexe, c'est fait pour décompresser. C'est le concept même du sexe (à part se reproduire, bon). Alors on revient à l'essentiel et on suit à la lettre un nouveau chemin de pensée : je pense donc je jouis. Plus question de se paralyser à analyser ses gestes, désormais on se concentre sur ce qu'on aime, prête à recevoir et donner, et puis basta. Résultats garantis, si si.

Etape 2 : on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre
Situation
: un couple c'est à deux, et autant il y a des périodes où l'on frise le mode lapin infernal, il y en a d'autres où, au contraire, on a franchement la libido d'une limace fatiguée. Ok, prenons le taureau part les cornes (hum hum) et à défaut de se faire prendre dans le foin, optimisons-nous pour intensifier notre rapport amoureux trop souvent horizontal.

Solution : ressortir nos habits du dimanche, l'épilation de l'été et la bonne mine des vacances. Non, l'hiver ne passera pas par notre lit et oui, si l'on ne se séduit pas soi-même, il y a peu de chance - d'une part d'émettre des phéromones convaincantes, et d'autre part de l'attirer, lui, en mode bambou de la jungle. Lui Tarzan, toi Jane, bunga bunga certes, si vous n'oubliez pas le bikini en peau de fauve qui va avec le décor sauvage.