Choper son collègue : le marathon de la drague

No zob in job ? A d'autres. Depuis que vous avez vu Jean-Luc, vous avez très envie de faire partie de cette majorité des français qui ont rencontré l'âme sœur au boulot. Glamour vous livre une technique d'approche infaillible, en 10 étapes et en douceur.

  • Par /
  • 07 FÉV. 2013 /
sexe bureau
© Getty / UpperCut Images -

étape 5 : la blagounette
Il va bien falloir un moment lui arracher un sourire, et pas seulement pour checker s'il a de belles dents. Pour cela, une blague à l'ancienne facile à lâcher au passage : "Tu viens souvent ici ?" Sachant qu'il est en CDI, on n'a plus qu'à haha-hihi-huhu ensemble. Gaiement.

étape 6 : le racolage
Lunch time. C'est le grand moment d'instaurer ce qui sera le "rituel du lundi midi", à savoir aller déjeuner chez l'Italien du coin pour un débrief complet du week-end. De quoi se détacher un peu du stress sur un air de dolce vita, d'arrêter de se sentir gênés dans la queue du réfectoire et de se raconter des secrets. Ca rapproche, c'est bientôt dans la poche.

étape 7 : l'arrosage
Décidément Jean-Luc est bosseur et timide. Mais avec l'été, impossible de se refuser une terrasse entre collègues pour célébrer le plus beau moment de notre journée : l'happy hour. Oui, c'est facile, mais qui dit alcool dit désinhibant (on ne vous dit pas de vous mettre à poil Jocelyne, on se calme) et parfois (souvent) dérapage. On connaît tous les dossiers qui se sont passés dans les escaliers qui mènent aux toilettes chez Bertin, le proprio du PMU du coin.

étape 8 : les caresses
Un homme, c'est comme un chat : il aime être caressé dans le sens du poil. Et, un peu comme les chiens, il aime aussi à être gratifié pour son travail fourni. Ainsi, même si Jean-Luc et vous n'avez pas de hiérarchie, même si vous ne bossez pas exactement dans le même secteur, rien ne vous empêche de faire un petit compliment de temps à autre. Il remarquera ainsi que vous vous intéressez à lui (ne lui parler pas de notre petite théorie animalière) et que vous appréciez ce qu'il fait. "Bien joué sur le projet Cannes, Jean-Luc", et le voici qui rougit légèrement, aux anges. On chauffe, on chauffe.