• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Je gère les ex de mon mec : plan d'attaque

La relou Le fantasme Le fantôme L 8

Faut pas rêver : non seulement il en a connu d’autres avant vous, mais elles n’ont pas toutes définitivement disparu de la surface de la terre.

LIRE LA SUITE
1 /8

La relou

La relou

Contexte : La relou n’a toujours pas compris que c’était vraiment fini. Et même s’il l’a plaquée pour sa meilleure amie le jour du Bac, elle pense encore qu’entre eux, il y a un lien très spécial.

Actions : Des SMS à n’importe quelle heure de façon désordonnée et archaïque, des invitations scabreuses à des soirées à moitié fictives, vous avez fini par craquer le jour où elle lui a demandé d’être son cavalier au mariage de sa cousine. Trop, c’est trop.

Réactions : Mine de rien, la relou sait parfaitement flatter la virilité de votre mec : elle est à moitié folle, mais touchante. Evidemment, on peut toujours essayer de lui ouvrir encore plus clairement les yeux en lui disant cash "cette meuf est nulle, je ne sais même pas comment t’as fait pour te la coltiner deux heures", mais ça risque de le blesser et surtout de faire d’elle une ex-martyre, ce qui lui ajoute de l’importance. Erreur de bleue. Dans ce cas-là, mieux vaut laisser patiemment retomber le soufflet. Vous savez bien que le mariage du cousin, c’est même pas dans ses rêves.

2 /8

Le fantasme

Le fantasme

Contexte : Ils se sont rencontrés à New York en 2008, et ont passé quatre jours formidables qui les ont permis de voir qu’ils étaient âmes sœurs. Malheureusement, elle habite en Australie, lui dans l’est-parisien. Fin de la love story.

Actions : Depuis, elle lui écrit trois fois par an des mails touchants : entre les lignes anodines se cache toujours une pointe de nostalgie. Si proche et pourtant si loin, entre deux photos "likés" sur Facebook ils n’osent pas se dire l’essentiel : qu’entre eux c’est mort, et que lui, il est maqué. Avec vous. Le pire, c’est qu’en passant sur Skype, elle en a profité pour lui annoncer qu’elle passait par Paris, cette fois, et qu’elle aimerait bien le voir. Vous avez grillé la conversation et avez pu constater amèrement qu’il n’a surtout pas osé lui dire "non", et qu’elle était absolument ravie.

Réactions : Quitte ou double : soit on est plus belle, plus forte, plus intelligente, et surtout plus réelle que cette pouffe sortie du désert du bout du monde, et donc on le laisse aller à son café plein d’espérance, persuadée qu’à 21h précise il nous rejoindra à dîner (c’est risqué, mais c’est beau). Soit pas. Et alors, on fait tout le contraire : un méga coup de pression à base d’ultimatum et de "c’est elle ou moi, c’est pas la fête des kangourous ici, d’où tu te permets de laisser ainsi une porte ouverte ? Et tu vas faire quoi, après le café ? Un dîner ? Et ensuite, une ballade en amoureux ?" La pression. Le truc, c’est que dans les deux cas, il faut avoir sacrément confiance : en soi, ou en l’autre. Sachant le cœur des hommes impénétrable, autant miser sur soi : si ça foire et qu’il ne rentre plus, on se sentira moins bête, peut-être.

3 /8

Le fantôme

Le fantôme

Contexte : On sait juste qu’il a été très amoureux d’une fille avec laquelle il est resté un certain temps. Ils sont même partis au Chili ensemble. C’est quelqu’un qui l’a dit.

Actions : Difficile de connaître la portée de cette ex-là, étant donné qu’on ne sait ni son nom, ni les détails de l’histoire, et surtout comment ils se sont séparés. Ni pourquoi…

Réactions : On peut faire la fille chiante jusqu’au bout de la nuit et lui poser des questions. Pourquoi se torturer ? Autant ne pas être la dernière à savoir. "C’est qui, cette fille avec qui tu es allée au Chili ?" Et bim ! Paie-toi un moment pénible mon amour, mais y’a pas de raisons que je sois la dernière au courant de ta vie crousti. Sinon, on peut aussi lui faire confiance, et laisser la situation telle quelle. C’est fini, c’est du passé, il en parlera le jour où l’envie lui prendra. Un beau geste, difficile à entretenir sur la longueur. Surtout passés cinq verres à 3h du matin.

4 /8

L'omniprésente

L

Contexte : Ils se sont aimés, ou pas, mais peu importe. Qu’il s’agisse d’un premier amour au doux souvenir ou d’une rapide passade sans grande conséquence, une seule constante : elle est partout, tout le temps.

Actions : Que ce soit un café un dimanche après-midi, ou un dîner, l’ex omniprésente est toujours là pour proposer des rencards. Elle pourrait avoir un mec, mais non, rien n’y fait, elle préfère de loin son ex, notre mec, pour parler de sa mère, de ses problèmes, de sexe, ou même pour faire son shopping. Le pire, c’est qu’ils ont encore des amis en commun, et qu’elle se pointe à toutes les fêtes. Même les vôtres. La catin. Lui, il continue de répondre avec assiduité à ses diverses requêtes, parce que profondément, il se sent mal. Redevable du passé qu’ils ont en commun, il sait bien que pour l’instant, il reste l’homme le plus important de sa vie. Elle lui fait un peu de la peine, certes, mais le côté "homme de la situation", il aime ça, c’est plus fort que lui. En mode "elle a besoin de moi", pour le meuble Ikéa.

Réactions : La seule riposte, à ce stade, c’est de faire comme elle : lui mettre une insidieuse pression. En le faisant culpabiliser tout autant. Que ce soit clair : "Chéri, tu crois l’aider mais en fait non. Ok, t’es l’homme de sa vie, mais c’est pas la femme de la tienne. Du coup, en étant toujours là pour elle, tu combles un vide que t’as pas à combler, toi. En fait, à force d’alimenter ça, ce sera de ta faute si elle finit un jour vieille fille, et c’est toi qui ira chercher son cadavre mangé par ses chats." Responsabilité, ambiance glauque… C’est bien joué : par ce transfert de culpabilité, l’homme détestera avoir cette place si importante dans sa vie, et n’aura bientôt plus qu’une envie : la céder à un autre. Ouf.

5 /8

La bombe

La bombe

Contexte : Vraiment, c’est un mystère : comment a-t-il pu faire pour se taper une fille aussi sublime ? Vous avez beau regarder les photos de l’an dernier, rien n’y fait : il n’était pas plus extraordinaire que maintenant. D’où la grande incompréhension d’une fille comme elle avec un type comme lui.

Actions : Elle l’a sans doute misérablement plaqué. En tous cas, de son côté à elle, c’est R.A.S : le problème, c’est plutôt lui. Vous l’avez grillé l’autre jour à mater ses photos de profil Facebook en bavant de nostalgie.

Réactions : Mauvaise. Il ne se passera plus rien, puisqu’apparemment cette fille n’est pas de son calibre, et qu’elle devait être très saoule ce soir là pour l’accepter dans son lit. N’empêche, pour vous, c’est blessant. Mais sans risque. Alors pourquoi pas en rire ? "Fais ton deuil chéri, le passé c’est le passé. De toi à moi : t’as aucune chance. Vraiment. Une fois, passe encore, mais deux, c’est mort. Heureusement que je suis là et que je t’aime comme t’es, moi : chauve."

6 /8

La pote

La pote

Contexte : Ils sont sortis ensemble il y a si longtemps qu’ils ont oublié leurs ententes orgasmiques et leurs capacités hormonales. Désormais tout va bien, on est juste potes. Trop bien.

Actions : En surface, rien de plus qu’une amie normale : elle vient aux week-ends à Etretat entre potes, aux anniv’, elle enchaîne les shots de vodka mieux que tous, joue des coudes et vient même nous dire que vraiment, on va trop bien ensemble, son ex et nous. Merci.

Réactions : Comment vous le dire gentiment pour que la pilule passe ? Vous êtes foutue. A moins d’entrer dans une grande aire de paranoïa aiguë afin de distinguer entre ses gentillesses et sa franchise quelque chose de louche, vous ne pourrez jamais l’évincer. A moins que… Si vous assumez pleinement être du genre jalouse, et que sa présence vous gêne par principe, vous êtes dans votre droit. Mais vous êtes en train de vous préparer une vie compliquée, en vrai. Des week-ends chouettes risquent de vous passer sous le nez… Puis, vous endossez le rôle de la fille pas sympa et c’est dur à porter, à la longue.

7 /8

L’ex ex

L’ex ex

Contexte : Ils ont eu une vraie histoire, une vraie rupture. Entre amour et déception, ils ont connu ce que connaît en général l’amour en France en 2011 : une fin.

Actions : Ils se voient une fois l’an (et encore). On ne sait jamais vraiment qui appelle, et ce qu’ils se disent. Simplement ils se voient, et se tiennent l’un l’autre au courant de leur vie. Basique.

Réactions : Pol-Pot, sors de ce corps : un dîner à l’année n’a jamais tué personne, ni remis en cause le bonheur d’un couple. Alors bon appétit chéri, et ne rentre pas trop tard, bisous. (Surtout, ne faites pas la tête quand il part et n’oubliez pas d’être absolument canon. Une bonne image collée à la rétine vaut parfois mille discours.)

8 /8

L'erreur

L

Contexte : Cette fille, c’est un thon fini. Elle est si laide que depuis que vous avez appris la terrible nouvelle – à savoir qu’ils sont sortis ensemble-, vous vous demandez s’il n’a pas un sérieux problème. Cette ex, elle vous dévalue, vous !

Actions : Lui, il est cool avec son passé. C’est vous plutôt qui agissez bizarrement : tous les albums photos dans lesquels elle apparaissait ont étrangement disparu. Bizarre.

Réactions : Ressaisissez-vous. Ce n’est pas un drame. Même si c’est selon vous la plus immonde créature de la planète, tout le monde a des dossiers. Alors pour relativiser, souvenez-vous du pire. Oui. Pedro. Un jour, avec un peu de chance, votre mec pourrait retrouver sa photo planquée au fond de la boîte à boutons et là, c’est vous qui ferez moins la maligne.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.