• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Qui est Shereen El Feki, activiste de la révolution sexuelle au Moyen-Orient ?

Qui est Shereen El Feki, activiste de la révolution sexuelle au Moyen-Orient ?

Cette activiste égypto-britannique, et initiatrice de l’essai “La Révolution du Plaisir“, le clame haut et fort. L’orgasme généralisé est vecteur d’espoir pour la jeunesse anti-dictature et participe aux changements profonds de la société. Portrait.

Shereen El Feki, une surdouée avec une double formation

Une enfance au Canada, puis des études scientifiques à Cambridge où elle obtient un doctorat en immunologie en 1998, Shereen El Feki démarre sa carrière en tant que journaliste au magazine britannique The Economist. Pendant sept ans, elle écrit sur des sujets médicaux, notamment sur le sida dans les pays arabes. Avant d’intégrer la Commission mondiale sur le VIH à l’ONU où elle occupe la fonction de vice-présidente entre 2010 et 2012.
Un CV bien fourni qui lui permet de s’orienter vers les problématiques de la sexualité pour comprendre les bouleversements sociaux dans les pays secoués par les contestations populaires ces dernières années. Parallèlement, elle publie son premier essai Sex and the Citadel : Intimate Life in a Changing Arab World (2013), une enquête sur la sexualité dans le monde arabe. Salué par la critique, il obtiendra deux nominations pour le Prix Orwell et le Guardian First Book Award.

Une oratrice remarquée durant les conférences TED

Intitulées “Une histoire de sexe et de sensualité“, “Culture Pop dans le monde arabe“, ou encore “Comment combattre une épidémie de lois néfastes“, ses interventions ont été vues près de trois millions de fois. Avec humour, Shereen développe une argumentation éclairée sur la répression sexuelle qui pèse sur les femmes et les hommes nés en terre d’Islam. Son mantra pour garantir la paix sociale : “Si vous voulez vraiment connaître un peuple, commencez par regarder dans sa chambre à coucher.

Une auteure bientôt étudiée en Egypte

Traduit en arabe vers la fin de l'année 2016, son ouvrage sera distribué à des étudiants au Caire afin d'animer des débats sur les rôles et l’identité de genre. L'initiative menée par une enquête spécialisée dans les questions entourant les hommes et l’égalité des sexes au Moyen-Orient et au Maghreb - International Men and Gender Equality Survey (IMAGES) - devrait proposer des axes de réflexion aux professeurs pour accompagner les débats.

Une intellectuelle riche d’une double culture

Née de père égyptien musulman et d'une mère galloise catholique, Shereen El Feki a grandi au sein d’une famille pratiquante mais progressiste. Son père lui permet de lire le Coran dès 10 ans, chose rare pour une fille à l’époque. Elle développe une pensée critique : “adolescente j’ai expérimenté la sexualité par des baisers, des caresses, bien décidée à découvrir les choses par moi-même.“ Shereen s’autorise également des débats sensibles avec les hommes : “je me souviens l'avoir interrogé sur la fellation dans l'islam. Il n'a jamais considéré que c'était un sujet inapproprié.“

Crédit : James Duncan Davidson

L'une des créatrices du premier réseau social arabe dédié au sexe

Inauguré en 2015, El Hubb Thaqafa (“l’amour est culture“) est une antenne régionale de la plateforme néerlandaise Love Matters qui permet aux jeunes femmes de s’exprimer librement sur les relations amoureuses et sexuelles malgré “les fatwas des sermonneurs“ qui veulent en interdire l’accès. “L’apartheid sexuel nourrit une privation dont on ne mesure pas le degré“ insiste Shereen. Ce réseau social a aussi pour but de démonter les préjugés sur les femmes qui seraient trop recluses dans les sociétés arabes.

LIRE LA SUITE
Fanny Menceur
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.