Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Les news sexe du mois d'août

Les news sexe du mois d

Le potentiel érotique des chats, la fin de la tyrannie du devoir conjugal, une nouveau coup dur pour les implants contraceptifs Essure, et une bonne part de pizza après un plan cul, voilà ce qu’il ne fallait pas louper ce mois-ci.

#1 Chadomaso

Attention info de haute utilité publique : les chats sont les nouveaux maîtres de notre vie sexuelle. C’est en tous cas ce qu’assure une étude du Journal of Evolutionary Pshychology. Non contents d’être devenus les stars du 2.0,  les chats seraient capables de déclencher et d’orienter nos pulsions sexuelles. Ils porteraient dans leur cerveau une bactérie, la Toxoplasma Gondii, liée aux plaisirs sadomasochistes. Au contact de l’homme, elle prédisposerait à “la domination sexuelle, le tatouage, le piercing, la pornographie, le sexe en groupe ainsi que pour le bondage“ (ah bon, il y avait un chat dans Fifty Shades of Grey ?) Nous aussi, on est sceptiques, mais si c’est la science qui le dit…

#2 Eloge de la rareté

Les injonctions à faire l’amour sont partout, et encore plus en été. Pour être un couple heureux il faudrait donc envisager sa vie sexuelle comme une longue course d’endurance. Baiser, toujours plus. Au moins quatre fois par semaine, tout en réussissant à innover sur les positions, s’envoyer des sextos toute la journée, et être au max de sa forme au boulot. Dur. Mais des scientifiques américains ont publié une étude dans le Social Psychological and Personality Science qui pourrait bien vous rendre plus détendue du missionnaire. Selon eux, la clé du bonheur en couple est de maintenir une intimité, pas de faire l’amour tous les jours. Un rapport sexuel par semaine suffirait même amplement à vous rendre heureux. De quoi déculpabiliser quand vous choisirez la finale de Top Chef plutôt qu'une partie de jambes en l’air.

Crédit : Getty

#3 Contraception définitive : implants en suspens

Si la contraception définitive est peu connue en France, elle concernerait 2,3% des femmes. Parmi elles, 200 000 portent l’implant contraceptif Essure des laboratoires Bayer, au cœur d’une controverse : de plus en plus de femmes se plaignent d’effets secondaires sévères. Et l’agence de certification irlandaise en charge du dossier (National Standards Authority of Ireland) vient de suspendre son certificat de commercialisation dans l’UE pendant trois mois, tant que des questions sur les risques du dispositif resteront sans réponse. Cependant, aucune raison de paniquer si vous ne ressentez pas d’effets secondaires. Le rapport d’un comité d’experts de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) l’assure : "les données de la littérature, de la surveillance et les résultats de l’étude épidémiologique, portant sur plus de 100.000 femmes, ne remettaient pas en cause la balance bénéfice/risque de cet implant".

 #4 Pizza After Sex

On connaissait la clope post-coïtale, voilà que la pizza devient le must-eat de vos coups d’un soir. Chez les américains en tous cas, une étude Yelp a révélé que la pizza est le choix numéro 1 des millenials après un petit plan cul. Elle est suivie par les pâtes et les tacos (là, pas sûr que le succès soit au rendez-vous en France). C’est évidemment à remettre dans un contexte où, sans surprise, 30% plébiscitent le bon vieux Netflix and chill pour leurs soirées dating. Autre info, sur les 2000 millenials interrogés,  42% des hommes disent aimer commander quelque chose après leurs ébats, contre seulement 29% des femmes, plus frileuses à l’idée de se faire un Deliveroo bien gras avec un étranger. La question existentielle qu’on se pose : combien de commandes concernent une pizza jambon ananas ?


LIRE LA SUITE
Elia Manuzio
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.