• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Je me suis inventée un mec

Je me suis inventé un mec

C’est fou comme ça peut rendre des services réels, un boyfriend virtuel !

Julie, 27 ans : "Avec mon job dans la mode, je suis invitée à plein de soirées. Une majorité d’open bars ça drague furieusement. Pour éliminer les raseurs, j’ai trouvé la solutionâ??: le mec alibi. Mon meilleur pote adore ces mondanités, donc je l’inscris sur les guest lists et on y va ensemble… main dans la mainâ??! Pas d’ambiguïté entre nous, Fred est gay. Dès qu’un relou me branche et insiste, il arrive avec deux verres et me lance un “Tiens, ma chérie”. Simple mais ultra-efficace"

Coralie, 35 ans : "Je me suis séparée de mon ex en 2005, après l’avoir surpris avec une autre fille. Mais pour le bien de notre petite Afsaneh de 8 ans, je m’efforce de maintenir le lien. Comme récemment, lors d’un repas de famille. Mal à l’aise, il me lance dès les piquillosâ??: “Alors, toujours seuleâ???” Devant tout le monde. Comme si j’étais une loseuse… Aussi sec, je lui ai réponduâ??: “Non, j’ai quelqu’un.” C’était faux, mais je ne voulais pas perdre la face. C’est alors que le plus drôle arrivaâ??: notre fille a prolongé le mensongeâ??! “Il s’appelle Jérôme, il habite Paris, il a les yeux bleus et il fait rire maman.” Mon ex est devenu tout rouge… Les piquillosâ???"

Claire, 29 ans : "Aujourd’hui, je suis en couple, j’ai une vie stable, tout va bien… surtout pour ma mèreâ??! Car elle s’est toujours inquiétée de mes périodes sans mec. Pour elle, une fille ne peut pas rester célibataire. Il y a quatre ans, j’ai vécu un clash amoureux, suivi d’une période seule plutôt réparatrice. N’empêche, elle m’appelait tous les jours, inquiète. L’enfer. J’ai fini par m’inventer un mec de 29 ans-consultant-trouvé sur Meetic, en restant évasive. Pour qu’elle me lâche un peu. Quand, des semaines plus tard, je lui ai présenté mon mec actuel, elle lui a demandé directâ??: Alors, c’est vous le consultant qui va sur Meeticâ???"

Elsa, 34 ans : "Je suis maquettiste dans l’édition. Autour de moi, que des fillesâ??! Fatalement, quand on se retrouve en pauses café ou au déjâ??: 1/ Ça balance sur les autres. 2/ Ça parle de cul. Problèmeâ??: si question ragots je suis hyper-bonne, côté mecs, c’est le Sahara. Rien depuis deux ansâ??! Difficile à assumer face à des collègues toutes maquées. Jusqu’au jour où lors d’une soirée de lancement de livre, je me suis sentie fiévreuse et j’ai disparu sans un mot. C’était juste un rhume. De retour au boulot, après une journée off, mes copines me lancentâ??: “Alors, t’as rencontré un mec et t’as pas pu te lever hierâ???” Cette fois, au lieu de démentir, j’ai pris un air mystérieux genreâ??: “Oui mais moi, je ne raconte pas ma vie sexuelle dans l’open space.” Depuis, elles ont arrêté de me regarder avec un air contrit dès qu’elles prononcent le mot cunnilingus."

LIRE LA SUITE
Gaël Le Bellego
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.