• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 façons de rompre sans perdre un copain

8 façons de rompre sans perdre un copain.

Selon un sondage britannique, chacun perd, en moyenne, huit amis lors d’une rupture. Ce qui peut faire beaucoup trop de séparations d’un coup pour un petit cœur qui saigne. Alors comment ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain ?

#1 Accepter la neutralité

Une rupture n’est pas uniquement douloureuse pour le couple. Les amis qui se sentaient proches du duo peuvent souffrir, aussi. Pour eux, c’est comme si papa et maman divorçaient : ils viennent de perdre leur couple mythique, celui chez qui ils pouvaient toujours venir mettre les pieds sous la table quand ça n’allait pas... Alors tel un parent divorcé qui ne demande pas aux enfants de choisir, vous devez être l’adulte et les laisser voir votre ex sans défaillir ou persifler. Oui, cela signifie ravaler la rancœur devant eux et oui, c’est dur. Mais pensez à toutes ces mères divorcées qui demandent le dimanche soir, pleine de fiel intérieur : "Alors c’était bien ton week-end avec ton papa ?".

#2 Négocier la garde partagée

Si vous vous êtes séparés en bons termes avec votre ex (veinarde), vous pouvez éventuellement débattre avec lui de la garde des amis : à lui les apéros du samedi chez bidule, à vous les sessions clubbing du vendredi en bande, et inversement, une semaine sur deux. Parfois, il faut également négocier les lieux fétiches, pour éviter de tomber nez à nez avec l’objet de sa souffrance : là encore, établir un programme (tu y vas le 12, moi le week-end suivant). Mais bon, ce genre de négociation n’est possible qu’en cas de "désencouplement conscient", la fameuse rupture Bisounours chère à Gwyneth Paltrow... qui ne doit être possible que dans 0,01% de ruptures.


#3 Tolérer la distance

Évidemment, dans le tas, certains amis ont plus d’affinités avec lui, et d’autres avec vous. Il est donc nécessaire d’accepter la redistribution naturelle des liens, qui suit inévitablement toute rupture. Le plus douloureux étant parfois de réaliser qu’un ami qui faisait partie de votre trousseau au moment de l’encouplement préfère désormais votre ex. Mais lui-même vous a peut-être présenté des gens qui sont devenus vos fidèles à vous ? L’important est d’admettre que les liens ne peuvent plus être comme avant et que certains vont suivre naturellement l’un ou l’autre. Ce qui n’empêche pas de les voir de temps en temps. Et sans jamais leur mettre le couteau sous la gorge (c’est lui ou moi !)

#4 Rester digne

Oui, vous souffrez, et oui, vous avez besoin d’en parler. Ce qui ne veut pas dire vous répandre auprès de tout le répertoire commun qui, rappelons-le, apprécie votre ex. Si vous voulez vous défouler lors d’une séance de lynchage verbal ("il était soupe au lait et il a un plombage dégueulasse sur la prémolaire droite, ce gros nul") choisissez avec qui faire du punching ball. Donc plutôt avec votre meilleure amie que son meilleur ami à lui. Sinon, on pourra légitimement se demander si vous souhaitez vraiment conserver ces amis par pure amitié... ou simplement piquer le plus de potes possible à votre ex par esprit de revanche.


#5 Être sincère

En même temps, vous souffrez vraiment, donc inutile de jouer à la fille fortiche si à l’intérieur vous êtes toute fissurée. Dites que ça ne va pas et voyez quels amis communs vous proposent spontanément des sorties pour vous distraire et leur oreille attentive pour vous soulager. Vous êtes en droit de vous épancher sans que cela embarrasse. Mais vous devez également admettre qu’ils ne peuvent pas vous baby-sitter 24/24, qu’ils passent aussi de temps avec le camp adverse, et que parfois ils mettent même des selfies de ces moments joyeux sans vous sur Instagram. Oui, ça fait mal, et non, n’allez pas vous martyriser en scrutant des heures tout ce qu’ils font sans vous.

#6 Supporter "la nouvelle"

Normalement, cet équilibre avec les amis tient plutôt bien jusqu’à... l’arrivée de la nouvelle. Celle qui forme maintenant une paire avec votre ex et permet à vos amis communs de retrouver leur petite cellule papa-maman accueillante et remettre les pieds sous la table chez eux. Si c’est vous qui avez été larguée, et que vous n’avez encore personne à vous remettre sous la dent, cela peut faire saigner de l’intérieur. Soit vous êtes capable de vous projeter dans l’avenir en vous disant qu’un jour, vous aussi vous présenterez votre nouveau aux amis, soit c’est trop douloureux et vous devriez ne voir que vos amis à vous toute seule un moment, le temps de digérer.


#7 Faire le ménage

Ne nous leurrons pas, dans une bande élargie (et même parfois dans le cercle proche), il y a toujours un(e) sournois(e) qui enviait votre bonheur et se repaît (au moins inconsciemment) désormais de votre déconfiture. C’est celui ou celle qui va prendre un malin plaisir, mais avec des yeux de biche innocente, à vous raconter par le menu tout ce que fait votre ex fait sans vous ("Oh là là, samedi dernier, il avait dix meufs aux basques !") et comme il a l’air de bien vivre la séparation. Pour ne pas lui offrir une jouissance gratuite, prenez de la distance sans faire d’éclat (on dirait même que la fonction "bloquer cette personne" du iPhone a été inventée pour ça).

#8 Ne pas s’accrocher

Hélas, malgré tous ces efforts, certains amis que vous avez partagés avec votre ex se sentiront obligés de choisir eux-mêmes leur camp, pris dans leur propre conflit de loyauté envers vous deux. Cela peut également être votre ex qui leur réclame de trancher, parce qu’il vit mal la rupture. Globalement, moins on supporte la séparation, plus on fait du chantage affectif à tout l’entourage. Alors si vous perdez des amis dans la bataille, n’oubliez jamais qu’une bande de perdue, c’est dix bandes de retrouvées.


LIRE LA SUITE
Julie Rambal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.