Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 façons de rendre un premier rencard moins gênant

Emma Stone et Ryan Gosling dans "La La Land" ont brillament passé le cap du premier rencard.

"Complimentez, souriez, n’évoquez pas vos ex..." Les conseils pour "réussir" un premier verre donnés sur les sites de rencontres semblent sortis du 12ème siècle. Oui, ça fait drôle de se rencontrer en vrai. Et si on est là, c’est qu’on a bien envie de plaire. Mais relax, vous ne passez pas le bac...

#1 Trouvez une activité fun

Pourquoi s’infliger un face à face autour d’un cocktail hors de prix, à lancer poussivement des thèmes généralistes parce que le small talk, c’est de bon goût ("Et sinon, t’en as pensé quoi des législatives") ? Vous faites quoi lorsque vous retrouvez vos amis ? Des trucs drôles. Alors faites pareil : rendez-vous à un apéro pétanque avec la bande (oui, même pour un premier date), soirée ciné parce que vous n’avez pas encore vu le dernier Desplechin, nocturne à la piscine, laser game, bowling... Le principe est de "déterritorialiser" cette rencontre pour ne pas la transformer en grand oral et permettre à chacun d’être lui-même.

#2 Buvez si vous voulez

Lu sur un site américain pourtant moderne destiné aux demoiselles millenials : "Évitez de boire au premier rendez-vous, vous risquez de déborder et c'est un million de fois plus gênant que de se présenter sobre. En plus, votre rencard risque d’apprécier "vous avec quelques verres", et donc pas vraiment vous". Ouh la, on quitte la préhistoire et si un verre (ou dix) vous aide à faire sauter les verrous, tournée de mojito ! Il n’est pas question de jouer à la sainte (ce vieux cliché sexiste). Par contre, si vous êtes plutôt tisane de fenouil, assumez aussi. Bref, restez juste vous si vous voulez être appréciée pour vous même...

#3 Dites ce qui vous passe par la tête

Avec Tinder et cie, il n’est pas difficile d’avoir des premiers rendez-vous, alors détendez-vous. Vous ne jouez pas votre avenir amoureux. Ne vous forcez pas à parler météo ou zone Euro pour rester dans les clous. Au contraire, balancez tout ("J’ai 153 ex et je suis hyper ambitieuse, et toi ?"). Comme ça vous aurez aussi tous ses dossiers (il vient de confier que sa mère lui achète toujours ses slips... à 42 ans) pour mieux savoir où vous allez. Parler sincèrement, sans tout contrôler, vous permettra aussi de voir si vous avez des vraies affinités ("noooon, toi aussi tu manges tes croûtes ? Cool !"). Ou pas.

#4 Sortez votre smartphone

Oui, le phubbing (contraction de phone et snubbing, snober) est toujours considéré comme malpoli. Et les conseils de premier date suggèrent de laisser l’engin au fond du sac à main. Sauf qu’on regarde tous son smartphone 150 fois/jour (enquête Nokia), alors le ranger pourrait vous mettre dans un état de manque (sueurs, malaise) malvenu si vous avez déjà la pression. En plus, Google nous a déjà tous rendus amnésiques, et vous avez vraiment besoin de sa mémoire encyclopédique pour nourrir cette discussion ("Je suis hyper fan de, comment il s’appelle déjà, tu sais, le blond dans True Blood, attend je regarde"), non ?


#5 Amusez-vous

Ce rendez-vous est nul ? Parfait. Mémorisez chaque seconde du calvaire, ça fera plein d’anecdotes drôlissimes à raconter au prochain conseil de bande. Et si vous n’en supportez plus une seconde, prétextez une gastro... Par contre, s’il vous plaît encore plus qu’avant d’arriver, vous pourriez être tentée de vous mettre une énorme pression. On vous arrête illico : soit vous plaisez aussi, et la pression en face est également à son maximum, soit vous ne plaisez pas et vous n’avez rien à perdre. Donc soyez encore et toujours vous, c’est à dire une fille drôle et un peu maladroite (en plus, vos blagues et gaffes vont le détendre).

#6 N’écoutez jamais personne

"Tous les conseils de rencard sont terribles, autant que ceux qui les donnent," titrait dernièrement The Guardian, en se référant à des études qui prouvent que les "évangélistes des choix de vie amoureuse" sont peu sûrs de leurs propres choix, ou suggèrent des choix qu’ils n’ont pas fait, mais auraient aimé faire... "Vous devriez aussi vous méfier de quiconque parle des rencards comme d’une guerre ou un marché", car la "valeur marchande" de chacun (attraction physique, charisme, etc) "joue un très petit rôle dans l’amour sur la durée." Pourquoi ça matche alors ? "Parce que le processus de rencontre crée une vulnérabilité mutuelle, et donc une affection mutuelle". Et c’est tout.

#7 Faites-en un deuxième rencard

Trop émotive pour assurer, vous êtes la reine des premiers rencards foirés à cause de tous les enjeux inconscients que vous projetez sur la rencontre (#jeveuxdelamour) ? Passez directement au deuxième rendez-vous. Comment ? En vous arrangeant pour que la première rencontre se déroule à la vitesse de l’éclair ("On peut prendre un café 15 minutes à l’heure du déjeuner ? Je suis sous l’eau en ce moment"). Et hop, vous avez eu le temps de voir qu’il ne mord pas (et vous a plutôt regardé avec des yeux de merlan frit), et pouvez organiser sereine une rencontre plus longue dans un lounge... ou un champ de paint ball.

#8 Oubliez la "règle des trois rencards"

En amour, en amitié, et dans n’importe quelle relation humaine, aucune règle ne fonctionne. Ni la ruse. Inutile de faire des calculs si vous rêvez d’échanges vrais. Vous avez envie de finir ce rendez-vous au lit ? Faites. Il est sexiste de penser qu’un homme a besoin de conquérir (vous seriez quoi, un gibier ?). Et stupide de penser qu’en laissant mariner, on vous traitera mieux (une personne bien traite l’autre bien dès le départ... ou jamais). Mais attention, si c’est vous qui avez besoin d’attendre parce que vos désirs restent flous, proposez-lui un autre rencard au prochain apéro pétanque et filez. Et puis une série et au lit.

LIRE LA SUITE
Julie Rambal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.