Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

8 choses que seuls les jeunes couples millennials connaissent

8 choses que seuls les jeunes couples millennials connaissent.

Multiconnectés, avisés, pas pressés de nidifier... les jeunes millennials réinventent la notion de couple. Pour éviter les désillusions de leurs aînés ?

#1 Plus de dèche

Selon une étude US, environ 35% des garçons et 29% des filles millennials vivent toujours chez leurs parents, en raison du coût de l’immobilier et du coût de la vie tout court, d’ailleurs, qui impose de vrais dilemmes de vie : louer un studio pour bénéficier d’un peu d’intimité à deux ou rester chez papa-maman pour mettre de l’argent de côté et enfin s’offrir le road trip de ses rêves ? L’inviter au resto ou rembourser ses études ? Bref, les millenials sont plus fauchés que les générations précédentes et quitter les parents signifie souvent être condamné aux pizzas Netflix dans 14m2. Alors beaucoup privilégient leur vieille chambre d’ado au couple.


# 2 Plus de jalousie

Selon une étude de Bank of America, 39% des millennials interagissent plus avec leur smartphone qu’avec leurs proches. En couple aussi, certains préfèrent déjà converser avec Instagram qu’avec leur moitié. Mais le pire reste la jalousie que le digital engendre puisque, selon une étude YouGov, 37% des millennials lisent les SMS et les mails de leur partenaire en cachette, contre 23% des générations précédentes. Les millennials sont également plus disposés à se séparer par SMS, selon YouGov : 33% des 18-34 ans ont déjà largué par texto, contre 11% des 35-54 ans, et 1% des 55 ans et plus...



#3 Plus d'ambitions

Selon une enquête d’HSBC Private Bank menée dans 11 pays, les millennials sont plus ambitieux que les baby boomers. Ainsi, les motivations de 48% des créateurs d’entreprise âgés de 20 à 30 ans sont : gagner de l’argent, être célèbres, conquérir le monde, influencer leur communauté et marquer l’économie. Oui, tout ça. Mais 57% des millennials déclarent aussi vouloir concilier équilibre de vie et travail. Sauf que l’on peut rarement être en train de conquérir le monde tout en soignant son couple et en prenant du temps pour soi. Là encore, il faut faire des choix, et ceux de l’un peuvent vite s’opposer à ceux de l’autre dans un couple millenial.

#4 Plus de sollicitations

Selon une étude du site Victoria Milan, dédié aux adultères, 45 % des 6000 membres interrogés affirment que la technologie est la principale cause de leur infidélité. Les applis de dating, et même les réseaux sociaux, poussent au vice. D’ailleurs même les moins proactifs en matière de séduction peuvent se retrouver bombardés de demandes. Gaëlle voit ainsi son amoureux, un beau fan de triathlon, dragué en direct et constamment sur Instagram : " Il s’est fait un compte pour partager sa passion du triathlon, raconte-t-elle, et des inconnues lui envoient des photos d’elles en bikini ! Il est flatté, mais pour l’instant, il résiste. Jusqu’à quand ? ".



#5 Plus d'autonomie

Selon une étude de la base de données Google, le message " Faites-vous plaisir " a triplé entre 1970 et 2008, et " Refusez les compromis " a doublé. Les millennials ont tellement biberonné aux injonctions à l’autonomie qu’ils se sentent vite étouffer en couple. Surtout quand certaines représentantes, telle l’auteure US Leigh Taveroff, les supplie de ne pas se caser avant la trentaine : " la vingtaine est trop importante pour se mettre en couple : vous êtes censés découvrir qui vous êtes pour le restant de votre vie. Et si vous vous laissez embarquer dans les problèmes de quelqu'un d'autre, vous oublierez votre propre vie. Soyez égoïste, amusez-vous ! "


#6 Plus d'amis

Dans un article intitulé " Le piège de l’amitié ", le magazine Time révélait que l’amitié cannibalise les relations amoureuses des millennials qui, même en couple, accordent une énorme place à la bande. Et l’intimité amoureuse est désormais soumise à la " connectivité sociale ", comme le constate le Pr Sherry Turkle, enseignant au MIT : " Cette connectivité 24/7 signifie répondre à un flux constant de SMS urgents des amis proches, ponctués par les commentaires de connaissances plus éloignées sur les réseaux sociaux. " Résultat : en couple, les millennials font désormais moins l’amour que les générations d’avant.



#7 Plus de plats individuels

Selon Le Guardian, le véganisme est en hausse. Depuis 2000, il a même fait un bond de 350% en Grande Bretagne, où 67% des vegans ont moins de 34 ans. Hélas, la prise de conscience antispéciste de l’un ne correspond pas forcément à l’appétit de l’autre, et l’on peut vite retrouver, dans un couple millennial, des spécificités alimentaires qui ne s’accordent pas toujours : monsieur vient d’arrêter la viande alors que madame raffole des hamburgers, ou c’est madame qui est devenue intolérante au gluten alors que monsieur raffole des pizzas. Oups, ça coince. Quand les aïeux amoureux se retrouvaient autour d’une bonne blanquette, c’était plus simple.


#8 Plus de réalisme

Dans L’amour réaliste (éd. Armand Colin), une enquête sur la vie amoureuse des jeunes nés entre 1980 et 2000, le sociologue Christophe Giraud révèle que les demoiselles millennials n’ont plus les illusions amoureuses de leurs aînées. Aux rêves d’amour éternel, elle préfèrent " un pacte prudent et plus contractuel " avec l’autre, à savoir une relation " sans prise de tête ". Dans les faits, cela signifie se voir uniquement pour les bons moments, trois à quatre fois par semaine, et rompre au premier accro. Après tout, ce n’est pas bien grave : il reste la bande, Netflix, papa et maman, les voyages et le projet de conquérir le monde.



LIRE LA SUITE
Julie Rambal
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.